Kohle Schatten [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Kohle Schatten [Terminé]

Message par Kohle Schatten le Lun 5 Sep - 21:54


Schatten Kohle


Nom
► Schatten
Prénoms(s)
► Kohle
Âge
► 19 ans
Race
► Faunus Loup
Groupe
► White Fangs (infiltré chez les Hunters)
Feat
► Fait maison

Couleur
► Kohle fait référence au noir du charbon.


Descriptions



Physique
► Kohle a juste l’air d’un jeune homme faunus paumé. Le regard souvent dans le vide, jamais bien coiffé, rarement bien douché. Taille moyenne, carrure moyenne, rien de bien impressionnant vu d’ici. Ses cheveux d’un gris sombre (ou d’un noir terne selon les points de vues) sont tous les jours dans une pagaille différente. Ses oreilles de loup, de la même couleur, sont involontairement partiellement dissimulées dans ce désordre. Ses yeux peuvent varier du gris au vert en fonction de l’éclairage, mais ressortent toujours comme deux perles blanches dans la pénombre de la nuit. Il traîne souvent avec lui une odeur canine qui lui vaut de nombreux regards méprisants qu’il se contente d’ignorer.

Contrairement à la plupart des Hunters et Huntresses de l’académie, Kohle ne se soucie pas vraiment de son style vestimentaire. Une simple paire de chaussures larges ressemblant à des rangers militaires, un pantalon ou un jean très lambda mais résistant, un T-shirt généralement blanc sous une veste en cuir noire fatiguée d’être trop portée. Les poches intérieures de sa veste sont toujours remplies de bric-à-brac : des outils pour l’entretien et la réparation de son arme, quelques fioles de Dust en poudre pour recharger son arme et bien évidemment de quoi prodiguer quelques soins très basiques sur le terrain. Le seul objet qu’il porte et qui sort de l’ordinaire est une vieille paire de lunettes de soudeur faite de cuir et de bronze qu’il laisse généralement calée en haut de son front.

Lorsqu’il se bat en mission officielle pour les White Fangs, Kohle prend soin de ne pas utiliser la même garde-robe que celle qu’il utilise à Beacon, bien que le style vestimentaire reste assez similaire. Il troque aussi sa paire de lunettes contre un sinistre masque de Grimm gris-blanc. Kohle affectionne travailler avec ce masque. Il lui donne un sentiment de puissance et de fraternité avec les autres porteurs du masque de Grimm.

En combat, Kohle mise sur la rapidité que lui confèrent ses aptitudes de faunus pour prendre l’avantage sur son adversaire. Comme la plupart des membres des White Fangs pratiquant le combat au sabre, il a été entraîné à maîtriser l’art de dégainer pour frapper et de rengainer avant même que l’adversaire n’ait le temps de comprendre. Son style de combat est donc très dynamique et peut devenir plus que redoutable couplé avec l’utilisation des fonctionnalités de son arme et de sa semblance.
Caractère
► Kohle a toujours été éduqué avec un principe simple et efficace : définition puis accomplissement de l’objectif. Habitué à suivre les ordres de ses supérieurs avec le respect militaire qu’il convient, il n’est pas du genre à prendre les directives à la légère. Sa droiture, sa ponctualité et son assiduité sont très appréciées des hauts gradés White Fangs.

Armé d’une volonté de fer, Kohle ne se laisse pas facilement distraire par le monde extérieur. Son éducation, que l’on pourrait considérer comme militaire, lui a donc valu un mental d’acier, mais aussi un esprit borné. Il a appris à la dure à maîtriser ses émotions, ou du moins à les cacher, d’abord pour satisfaire ses supérieurs et plus récemment pour conserver ses couvertures dans différentes missions.

Son embrigadement chez les White Fangs lui a valu une haine profonde des humains. Sa mère adoptive lui a conté pendant toute son enfance les atrocités des humains envers le peuple faunus, prenant soit de ne pas omettre les détails les plus sanglants. En grandissant, il prit part à des attaques sous le masque de Grimm. La fureur du combat et la perte de ses compagnons faunus ne firent qu’alimenter cette haine aveugle. Mais pour Kohle, le pire de la race humaine, ce sont les jeunes Hunters et Huntresses. Ceux-ci ne sont pour la plupart que des ados imbus d’eux même, se croyant supérieurs aux autres en raison de leur statut. Ces jeunes prétentieux ne connaissent pas la discipline et le respect. Certains se permettent des actes complètement déplacés, exprimant une perversion répugnante dans leur regard en s’amusant à se frotter aux parties animales de jeunes faunus.

Mais il y a encore pire que les humains sur cette terre. Ceux-ci sont nommés les Dark Hunters. Bien qu’ils ne soient pas un ennemi officiel des White Fangs, Kohle considère les Dark Hunters comme étant la pire espèce qui foule cette terre, et ce, indépendamment du fait qu’ils soient nés humains ou faunus. Pour lui, les Dark Hunters représentent tous les défauts des humains en pire. De plus, ceux-ci tuent régulièrement et sans distinction tous ceux qui sont opposés à leurs idéaux. Bien qu’il ait moins perdu de compagnons de la main des Dark Hunters que de celle des humains lors de ses missions, Kohle a remarqué en eux une soif de sang et de carnage allant à l’encontre de toute émotion naturelle. Alors que les humains se contentent de se battre pour des raisons souvent peu valables, les Dark Hunters, eux, ne prennent les armes que pour faire le maximum de victimes, quelle que soit la race qui leur fait face.

Malgré ce caractère aux apparences rustiques, la vie militaire avec les White Fangs a créé en lui un fort instinct de protection envers sa race. Kohle répugne l’injustice et est persuadé que toute action qu’il mènera pour protéger un faunus, tant qu’il n’appartient pas au groupe des Dark Hunters, sera forcément juste. Cet instinct de protection lui vaut de nombreux soucis à l’académie, car il n’hésite pas à utiliser les poings pour calmer les humains aux comportements déplacés envers les autres faunus qui sont trop timides ou trop intimidés pour oser se défendre eux-mêmes.

Kohle est bien content que l’académie de Beacon où il suit un entraînement dit « intensif », mais qui est un lieu bien reposant à côté d’un camp White Fangs, ait abandonné les principes d’équipes de quatre étudiants. Il sait qu’il n’aurait pas pu coopérer avec de jeunes humains. Mais d’un autre côté, la méthode individualiste et son esprit borné l’empêchent de lier des liens avec d’autres étudiants. Kohle se sent donc terriblement seul à l’académie. Jamais il n’approche les humains et il lui arrive parfois de tenter d’engager la conversation avec un faunus à la bibliothèque, mais cela ne donne généralement pas lieu à une discussion de plus de deux ou trois minutes.


En combat



Semblance
► Kohle peut utiliser sa semblance pour devenir son ombre. Dans ce cas il n’est plus matériel et seule son ombre subsiste. Lorsqu’il est ombre il peut se déplacer normalement sur un support solide comme s’il marchait ou courrait, mais il ne peut en aucun cas aller plus vite (si son ombre va sur un véhicule, le référentiel devient le véhicule). Kohle peut déformer son ombre comme il le souhaite, mais la surface réelle de son ombre ne peut pas atteindre des dimensions trop éloignées de ses proportions physiques. Son énergie se consomme en fonction du temps qu’il reste sous forme ombre. En réalité, il ne peut pas rester sous forme immatérielle plus de trois minutes sinon il risque de s’évanouir en reprenant sa forme physique. Kohle peut reprendre sa forme physique à n’importe quel moment et apparaît à l’endroit où se situe le centre de son ombre à ce moment-là. La transitions entre état physique et état ombre se fait à la vitesse de la lumière.
Arme
Nom de l’arme : Tanzen Mond

L’arme de Kohle fut forgée par lui-même et sa mère adoptive dès qu’il eut assez de force pour manier une arme. Elle fut conçue pour s’adapter au style de combat au sabre des White Fangs et pour travailler en symbiose avec la semblance de son propriétaire.

Cette arme a l’apparence d’un katana à lame large et courte (600 mm environ). La lame est polie pour être aussi réfléchissante qu’un miroir. Une fente large à la base de la lame permet d’y encastrer une fiole de Dust en poudre qui sert à alimenter l’arme en énergie.

La garde du sabre est dissociable pour séparer la lame du manche et il en est de même entre le pommeau et le manche. Sur la base de la garde qui reste fidèle au manche, il y a un carter en acier qui contient une bobine d’environ 20 mètres de câble de manutention de 6 mm de diamètre. Ce câble est relié aux deux parties mobiles du sabre (lame et pommeau). Le pommeau est un grappin à quatre griffes.

Le manche de l’arme est équipé d’une gâchette à deux crans. La simple pression rapide du premier cran de la gâchette permet de libérer une petite quantité de Dust au niveau de la fiole incorporée dans la lame pour créer un flash lumineux aveuglant. Une pression rapide du deuxième cran de la gâchette permet d’éjecter la lame ou le grappin du manche de l’arme (il faut enclencher ou désenclencher le grappin en lui faisant faire une petite rotation pour choisir le mode grappin ou lame). Une pression continue sur le deuxième cran de la gâchette permet de rembobiner le câble très rapidement.

Le sabre se range dans un fourreau qui est lui-même légèrement aiguisé et qui peut servir d’arme secondaire (très similaire au fourreau de Gambol Shroud). Lorsque l’arme n’est pas utilisée, le fourreau est fixé dans le dos de son propriétaire.

L’arme a été conçue de manière à ce que toutes les pièces soient facilement remplaçables. Kohle peut donc par exemple changer une lame brisée en quelques dizaines de secondes avec les outils adéquats.


Histoire



Chapitre 1 : Souvenirs perdus

Pendant un peu plus de deux ans, le petit faunus loup se souvient qu’il vivait une vie plutôt paisible avec ses deux parents. La mémoire du très jeune enfant qu’il était à l’époque n’est cependant pas infaillible. Il ne se rappelle que de quelques images floutées ou de quelques odeurs approximatives.

Il avait un père et une mère et il était enfant unique. Ils vivaient tous trois dans une maison. Dans cette maison il y avait un grand fauteuil vert et gris, il était tellement grand que le petit faunus ne pouvait même pas grimper dessus. Le sol était fait d’un vieux parquet de bois sombre sur lequel il s’amusait à marcher maladroitement à quatre pattes en observant les quelques fourmis qui passaient parfois par là. Il y avait aussi une clochette tout en haut de la grande porte qui touchait presque le plafond. A chaque fois que quelqu’un poussait la grande planche, celle-ci tapait dans la clochette qui annonçait sa venue.

Parfois il allait dehors avec ses parents. Il aimant bien se rouler dans l’herbe et goûter toutes sortes de plantes avant de les recracher d’un air dégoûté. Mais ce qui était génial dehors, c’était le petit bassin avec les poissons. Il passait de longs moments à les observer tourner sans but dans leur petit monde aquatique. Une fois il s’était jeté à l’eau pour tenter d’en attraper un. Il avait juste réussi à finir trempé et à se faire gronder par sa maman.

Un jour, cette vie simpliste fut perturbée par un événement étrange. Le petit faunus ne se rappelle pas vraiment ce qu’il s’était passé ce jour-là. Il avait eu peur de quelque chose et était parti se cacher quelque part. Des choses tombaient et se brisaient un peu partout dans les maisons voisines, dans les rues et aussi dans sa maison. Il ne savait pas où étaient ses parents et était trop tétanisé pour bouger. Puis tout était progressivement devenu flou, il avait dû s’endormir ou perdre connaissance à un moment donné.


Chapitre 2 : La dame aux grandes oreilles

Il reprit connaissance seulement quelques jours plus tard,, allongé sur le dos d’un cheval. Avachie sur le ventre, un peu vaseux, la tête du faunus tapotait le poil brun de l’animal au rythme du pas. En ouvrant péniblement les yeux, il fut d’abord aveuglé par la lumière du soleil qui pénétrait entre la cime des arbres d’une forêt inconnue. Puis en s’habituant progressivement à cette lumière, il put observer d’autres chevaux montés par des faunus adultes qui chevauchaient à ses côtés. Ceux-ci portaient des masques sinistres pour dissimuler leur visage. Alors qu’il commençait à relever fébrilement la tête pour observer son environnement et essayer de comprendre la situation, deux doigts doux et fermes vinrent soutenir son menton et lui orienter le regard vers le cavalier qui se tenait derrière lui.

A contre-jour, il put observer une grande faunus aux cheveux si longs qu’ils venaient caresser le menton de l’enfant. Sa chevelure était surmontée d’une paire de grandes oreilles qui pointaient fièrement vers le ciel. Celle-ci retira son masque blanc aux yeux de Grimm pour révéler son visage au jeune faunus apeuré. La douceur de son visage féminin venait contraster avec la froideur de son masque. Elle se contenta de sourire chaleureusement à l’enfant en lui demandant son prénom. Kohle lui répondit d’une voix fébrile et hésitante puis la grande lapine serra le petit louveteau contre elle en lui murmurant qu’il n’aurait désormais plus rien à craindre et qu’elle allait prendre soin de lui et le protéger.

~ ~ ~

C’est ainsi que Kohle grandit au côté de celle qui devint très rapidement sa mère adoptive. La grande lapine s’appelait Ambre Vifesprit et n’avait même pas atteint les 18 printemps quand elle commença à s’occuper du petit faunus. C’était une personne d’ordinaire très solitaire qui n’éprouvait de l’intérêt que pour les sciences, plus particulièrement la botanique et la mécanique. Elle s’était étrangement et très rapidement attachée à Kohle, le considérant comme son propre fils. Cet instinct maternel soudain s’était surement réveillé à la vue du petit faunus abandonné qu’elle avait retrouvé dans les décombres d’une maison. Ayant vécu plus de dix ans dans l’enfer d’un orphelinat avant que les White Fangs ne viennent la libérer, elle avait voulu préserver le louveteau de cette vie misérable.

La solitude d’Ambre et l’amour qu’elle dévouait exclusivement à son seul fils avaient don de laisser la plupart des faunus du camp dans une frustration certaine. Kohle mis de nombreuses années à le comprendre, mais il est vrai que sa mère adoptive était d’une beauté non négligeable. La jeune demoiselle avait une peau très pâle et une chevelure d’un blond délavé décorée de quelques perles ou plumes colorées adroitement disposées. Elle était généralement vêtue d’un corset et d’un shorty faits de cuir et de tissus. Des bottines en cuir et de grandes chaussettes venaient habiller ses pieds et ses jambes jusqu’au-dessus du genou. Lorsque le temps l’imposait, elle portant un grand manteau ornementé de motifs abstraits, sinon elle se contentait de revêtir une petite cape brune pour couvrir ses épaules. Partout où elle allait, elle emmenait avec elle sa petite sacoche remplie de quelques outils et de fioles contenant des graines de multiples plantes. Bricoleuse comme elle était, elle gardait souvent sa paire de lunettes de soudure dans ses cheveux.


Le lien mère-fils qui se créa entre Ambre et Kohle fit finalement oublier son passé au jeune faunus. Il aimait la vie qu’il menait avec sa nouvelle maman, bien qu'il savait parfaitement qu’ils n’étaient pas du même sang. Ambre mena l’éducation de son fils avec un soin admirable. Elle lui enseigna la lecture et l’écriture, puis les mathématiques. Quand il maîtrisa les bases elle put enfin lui enseigner des choses passionnantes sur la vie, la physique, la botanique, la mécanique et l’électronique. Kohle fut un élève assidu et admiratif tout au long de cette période. En dehors des cours théoriques, elle l’emmenait souvent dans la forêt pour lui faire découvrir la faune et la flore. Ils aillaient aussi régulièrement à l’atelier où Kohle s’exerçait à fabriquer des petits objets en bois.

En grandissant Kohle devint un jeune garçon intelligent et habile de ses mains. Il commença à comprendre que le camp dans lequel il vivait et que ses amis les White Fangs étaient des exilés de la société et qu’ils se battaient pour corriger les injustices. Sa mère partait elle aussi parfois en mission contre les ennemis des faunus. Kohle avait peur, car parfois certains ne revenaient jamais. Lorsqu’il eut l’âge pour comprendre. Ambre lui expliqua que les White fangs avaient pour mission de protéger les faunus de la cruauté des humains. Elle lui expliqua que ses parents avaient été assassinés par un humain lorsqu’elle était petite et qu’elle avait été mentalement et physiquement harcelée pendant plus de dix ans lorsqu’elle était à l’orphelinat à cause de ses oreilles de lapin. Elle lui raconta aussi les circonstances dans lesquelles elle l’avait retrouvé. Le village de jeune faunus avait été dévasté par des humains. Les White Fangs avaient couru à leur secours, mais étaient arrivés trop tard. Elle avait juste retrouvé le petit louveteau évanoui sous quelques décombres.

Kohle compris ainsi la menace que représentait la race humaine pour les faunus. Quand il fut en âge, il rejoignit le corps armé des White Fangs avec la fureur de venger sa première et sa seconde famille du mal qu’elles avaient subies.


Chapitre 3 : Les masques de Grimm

Lorsque Kohle eut atteint son dixième printemps, il fut envoyé par ordre signé de Cinead Dracul en personne à suivre la formation militaire des White Fangs avec les autres enfants des camps et les nouveaux faunus fraîchement recrutés. Il quitta donc le camp où il avait grandi et la mère qui l’avait élevé pour aller suivre une formation de plusieurs mois dans le camp principal. Bien que la séparation avec Ambre fût difficile, Kohle prit son rôle de futur protecteur de la race faunus très au sérieux et parti pour le camp principal avec la détermination de prouver de quoi il était capable aux hauts gradés de l’organisation.

Durant cette formation, il apprit de nombreuses choses sur l’histoire et la géopolitique de Remnant. Les humains et les créatures de Grimm étaient aussi des sujets d’étude. Enfin, toujours dans la théorie, les jeunes recrues étaient aussi initiées aux tactiques militaires et à l’art de l’espionnage. Après plus d’un mois de formation théorique, s’ensuivit la pratique. Ils commencèrent par des exercices physiques individuels et collectifs afin de forger les corps et les liens entre White Fangs.

C’est pendant cette période qu’Ambre arriva au camp. Elle avait été mutée par ordre de Cinead Dracul afin que le camp principal puisse bénéficier de ses talents de mécanicienne et de botaniste. A elle seule, elle put subvenir aux besoins alimentaires d’une grande partie de l’organisation en usant de sa semblance. Les denrées alimentaires excédantes étaient ensuite transférées par convois aux différents camps secondaires. Lorsqu’elle ne travaillait pas aux récoltes, elle était embauchée dans l’atelier de fabrication d’armes où ses talents d’ingénieure et de mécanicienne étaient grandement appréciés. Tout ceci n’était que les raisons officielles de sa mutation, mais il y avait aussi une raison officieuse que Khole ne devina que bien plus tard. Cinead préférait avoir Ambre auprès d’elle pour pouvoir la surveiller et pour limiter ses engagements dans les missions de terrain. La chef de l’organisation n’avait que trop eut vent des méthodes trop radicales de la lapine. Ceci avait apparemment mis en péril le bon déroulement de plusieurs missions passées. Ambre se doutais de cela depuis qu’elle avait reçu l’ordre de mutation. Malgré tout, le bonheur de retourner auprès de son fils était bien plus fort que sa déception.

Spoiler:
La semblance d’Ambre lui permet de contrôler le cycle de vie des végétaux qui l’entourent. Elle peut donc faire arriver à maturité un champ entier en quelques heures.

Après plus de deux mois de formation. Les jeunes recrues furent initiées au maniement des armes. La première arme que toucha Kohle fut un fusil laser de grande série, arme basique et très courante parmi les rangs des White Fangs. L’arme était d’une simplicité déconcertante  à utiliser, mais Kohle ne se distingua pas aux exercices de tir. Il ne fit que rarement mouche lors des différents tests et montra un dédain particulier pour l’arme que lui imposaient ses supérieurs. Comparé aux armes de sa mère, Kohle avait l’impression de manier une cloueuse rouillée. Cette attitude lui valut les remontrances de son sergent de formation qui n’hésita pas à la rouler dans la boue pour qu’il réagisse et se reprenne en main. Malgré cela, rien n’y fit et Kohle demeura peu apte à utiliser correctement l’arme.

Un soir, son sergent vint le sortir de sa couchette avant qu’il n’ait le temps de fermer l’œil et l’emmena violemment se présenter devant un grand faunus à la tête couronnée de cornes de taureau menaçantes. L’homme se présenta comme étant l’un des meilleurs sabreurs de l’organisation et lui proposa de troquer l’arme à feu contre l’arme blanche. N’ayant pas vraiment d’autres options, Kohle ne vit aucune raison de refuser l’offre de l’individu. C’est ainsi qu’il entama une formation secondaire en alternance avec le faunus taureau. Les talents du sabreur étaient très prisés par l’organisation ce qui le rendait souvent indisponible à dispenser ses cours à cause des nombreuses missions sur lesquelles il était affecté. Malgré un apprentissage irrégulier, Kohle se distingua devant son nouveau supérieur. Il apprit l’art de dégainer puis de rengainer très rapidement en assénant un coup rapide et précis entre ces deux actions. Il apprit aussi à utiliser son fourreau comme une arme secondaire pour prendre avantage sur ses adversaires. Lorsque sa maîtrise fut assez avancée pour qu’il puisse s’exercer en combat singulier contre le faunus taureau, Kohle commença à user de sa semblance pour surprendre son supérieur. Cela eut l’effet escompté au point que le grand sabreur lui fit quitter la formation initiale pour qu’il puisse s’exercer à plein temps et rejoindre son groupe de combat en tant que soldat de premier niveau en insertion dans une unité de terrain. Mais, avant de commencer cette nouvelle carrière, il lui demanda de se faire forger une arme adaptée à son style de combat et à sa semblance.

C’est ainsi que Kohle alla se présenter à l’atelier de sa mère avec un ordre de mission signé. Ambre s’arrangea pour s’occuper de la tâche et en profita pour passer du moment avec son fils. Elle conçut et forgea l’arme avec Kohle afin que celui-ci puisse parfaire ses connaissances en ingénierie mécanique et en manufacture. Ensemble, ils créèrent un sabre redoutable ainsi que son fourreau. L’arme était conçue comme un sabre court équipé d’un système de câble afin que l’utilisateur puisse détacher la lame du manche et la faire danser vers ses adversaires. Un emplacement dans la lame permettait d’y incorporer une fiole de Dust blanche afin de créer des flashs lumineux au niveau de la lame et d’alimenter la bobine de câble. En alliant le mouvement dansant de la lame, les flashs lumineux et la semblance de Kohle, l’arme lui permettrait ainsi d’effectuer des déplacements très rapides et imprévisibles pour ses adversaires. Ambre jugea ingénieux de rajouter un lance-grappin au niveau de pommeau. Le fourreau, quant à lui, fut pensé telle une arme secondaire massive et tranchante qui servirait essentiellement à parer les coups. Le couple mère-fils mit une semaine à créer cette arme qu’ils appelèrent Tanzen Mond en raison de la danse synchronisée entre la lame et l’utilisateur de la semblance pendant le combat.



Lorsque Kohle revint auprès du maître sabreur avec sa nouvelle arme, celui-ci parut très enthousiasmé par le travail réalisé sur le sabre et l’attention qui avait été portée afin qu’il travaille en symbiose avec la semblance du jeune faunus. Il prit cependant le temps de former son élève à sa nouvelle arme avant de l’emmener sur le terrain, l’utilisation d’une lame dansante pouvant être très dangereuse pour son utilisateur et les personnes travaillant avec lui si elle est mal maîtrisée. Kohle eut donc droit à plusieurs mois d’apprentissage supplémentaires avec Tanzed Mond avant de pouvoir envisager une insertion sur le terrain. Lorsque le grand faunus taureau le jugea enfin apte, le masque de Grimm lui fut confié, symbolisant ainsi la fin de sa formation et son entrée officielle dans les forces armée White Fangs.

Kohle effectua de nombreuses missions avec l’unité des sabreurs. Il fut d’abord affecté à des missions d’escorte et de surveillance comme tout bon nouveau soldat, puis petit à petit, les missions commencèrent à devenir de plus en plus sérieuses. Quelques missions d’espionnage et d’infiltration dans lesquelles il se distingua en mettant à profit sa semblance. Puis des missions de détournements et de sabotages. Ses dernières missions lui firent affronter des forces armées autant humaines que robotisées ainsi qu’en une occasion des Dark Hunters humains qui prirent un plaisir sadique à assassiner plusieurs de ses frères d’armes alors que lui-même devait rester en retrait car le grand taureau ne le jugeait pas encore apte à faire le poids face à de tels adversaires.

Suite à plusieurs accros avec les forces montantes des différents protagonistes du monde de Renmant, les missions commencèrent à changer de tournure pour les White Fangs. Ceux-ci commençaient à remettre en question leur contrôle et leur impact sur les évènements comparé aux puissances qui se déchainaient dans les pays. Les Grimm et les Dark Hunters devenaient incontrôlables bien que ceux-ci étaient parfois en mesure de tolérer l’organisation faunus tant qu’ils ne les gênaient pas. Les forces armées étaient à bout et tiraient à vue sans la moindre hésitation, augmentant ainsi les pertes parmi les White Fangs. Les Hunters étaient aussi acculés et leur détermination commençait à aller outre leurs principes moraux. Ces derniers se préoccupaient cependant de moins en moins des White Fangs, préférant s’attaquer à la menace des Dark Hunters et des Grimms.

Suite à cette remise en question, les White Fangs en conclure qu’ils devaient se remettre à niveau et peser à nouveau dans la balance de la partie qui se jouait autour d’eux. L’organisation lança donc une campagne d’espionnage dans les rangs des différents protagonistes des conflits en cours. L’un des objectifs fut donc d’infiltrer l’académie de Beacon. Pour cela, il fallait que le soldat envoyé soit jeune pour pouvoir passer pour un étudiant et suivre les cours qui pourraient ensuite être transmis à l’organisation qui s’en servirait pour étoffer son savoir. Il fallait aussi que celui-ci n’ait jamais été mis en relation avec un Hunter ou une Huntress durant une mission. De plus, celui-ci devait récolter le maximum d’informations sur les caractéristiques des différents Hunters et Huntresses de l’académie afin de savoir à qui l’organisation pourrait avoir affaire dans le futur. De plus, l’agent infiltré devait aussi pouvoir transmettre tout ordre de mission Hunters qui lui serait connu. Pour pouvoir accomplir ces objectifs, le faux étudiant devait pouvoir effectuer des allers-retours entre le camp White Fangs et l’académie sans qu’il n’y ait de risque qu’il se fasse remarquer. C’est pour toutes ces raisons et plus particulièrement pour la dernière que Kohle fut sélectionné pour cette mission (avec recommandation de son supérieur).

Les meilleurs faussaires de l’organisation s’occupèrent de lui créer de faux documents, lui permettant de s’inscrire à l’académie comme un étudiant lambda. Kohle perdait juste deux ans par rapport aux autres étudiants car il aurait 19 ans au moment d’entrer en première année contre les 17 ans habituels. Il avait passé ces années à se focaliser sur sa formation et à se battre pour la défense des faunus de ce monde. Avant de quitter le camp, il prit le temps de dire au revoir à sa mère et celle-ci laissa son fils, qui était maintenant loin d’être le petit faunus apeuré qu’elle avait trouvé, partir pour Beacon, à contrecœur.


Chapitre 4 : L’académie de Beacon

C’est ainsi que Kohle se rendit à la ville de Vale et se présenta à la station de départ des navettes pour l’académie de Beacon. Il n’avait emmené avec lui qu’un simple sac avec quelques affaires de rechange et son arme ainsi que le matériel qui l’accompagne. Lui et les White Fangs avaient pris soin de vérifier plusieurs fois son équipement afin que rien ne puisse trahir son appartenance à l’organisation. Ils avaient même complètement désodorisé le matériel et le faunus afin que personne ne puisse sentir une odeur propre aux White Fangs sur Kohle. Les robots de contrôle d’accès se firent avoir par les faux documents et il put prendre place dans une navette sans le moindre accro.

Arrivé à l’académie, Kohle fut impressionné par l’architecture du lieu. Il profita de la longue allée qui le menait au bâtiment d’accueil des premières années pour contempler la magnificence des tours et des jardins qui l’entouraient. Il maudit intérieurement les Hunters de disposer de tels bâtiments tandis que les White Fangs se contentaient de simples camps de fortunes. Quand il arriva dans le grand hall d’accueil, il découvrit une petite foule de jeunes humains et de jeunes faunus. La plupart de ces jeunes avaient 17 ans, mais certains semblaient nettement plus jeunes tandis que d’autre, comme Kohle, paraissaient plus vieux. On pouvait lire dans leurs visages une sorte d’innocence peureuse, la plupart n’avaient jamais dû connaitre une véritable situation de combat. Kohle prit soin de se détacher de la foule et surtout de s’éloigner des humains. Il s’était déjà beaucoup trop rapproché de ces individus repoussants lorsqu’il était dans l’espace confiné de la navette. Enfin un professeur vint se présenter aux futurs étudiants, faisant un speech routinier et ennuyeux sur « les valeurs des Hunters et Huntresses », « les défenseurs de Vale », etc. etc. C’est sur ces « belles » paroles que l’année débuta.

Dans l’académie, Kohle se distingua par sa discrétion et son assiduité. Il préférait éviter les contacts tant qu’il ne s’était pas complètement habitué à travailler sous couverture. C’est seulement par la suite qu’il essaierait de récolter des informations auprès des autres étudiants et professeurs. Pour le moment il se contentait de fournir un travail sérieux afin que les White Fangs puissent recevoir des informations de la meilleure qualité possible. Il n’était cependant pas premier de sa promotion en raison de son décalage scolaire par rapport aux autres. Il passait de longs moments à la bibliothèque. Dans ce lieu, les étudiants pouvaient avoir des tables pour une personne et ils n’étaient jamais dérangés quelle que soit l’heure de la journée.

Cependant, dès le premier mois, Kohle eut une altercation avec un humain qui lui valut un recadrement disciplinaire. L’humain de deuxième année s’était amusé à jouer avec la queue d’une jeune faunus, il l’avait saisie et avait commencé à se frotter contre le poil de l’étudiante. Celle-ci se débattait timidement en lui suppliant d’arrêter. Kohle était intervenu d’un simple coup de poing dans la mâchoire du porc suivi d’un coup de genoux dans ses parties intimes. L’humain avait fini sa course à l’infirmerie, le visage en sang et les mains entre les jambes. Kohle avait ensuite été pris à parti par l’un de ses professeurs qui lui expliqua, avec un ton faiblement autoritaire par rapport à ses supérieurs du camp White Fangs, que, bien qu’il avait eu raison d’intervenir, sa manière de procéder allait en contradiction avec « les valeurs des Hunters ». Kohle se contenta de se maudire pour ce manque de discrétion qui avait soudainement porté beaucoup d’attention sur lui.

Durant ses études, Kohle devait faire des rapports réguliers à l’organisation. Pour cela il attendait la nuit et quittait sa couchette en utilisant sa semblance. Il allait ainsi jusqu’au sommet de la plus haute tour de l’académie, là où aucun accès ne menait. De là-haut il calculait la position du camp White Fangs puis disparaissant dans un flash lumineux. Arrivé au camp en moins d’une seconde il se dépêchait de scanner tous les documents nécessaires avec l’équipe de renseignement. Il repartait dans la foulée dans un autre flash lumineux pour rejoindre l’académie de Beacon. Ce petit manège avait lieu assez régulièrement, mais toujours à des heures différentes et avec des laps de temps différents. La rapidité de la tâche ne lui laissait pas le temps de revoir les personnes auxquelles il tenait tels que sa mère et ses frères d’armes.

~ ~ ~

Aujourd’hui Kohle étudie toujours en première année à l’académie de Beacon. Avec le temps il commence à s’habituer à sa situation d’agent infiltré  et à s’adapter à la vie étudiante à l’académie. Il a pris soin de ne pas révéler sa semblance aux Hunters pour ne pas que cela puisse mettre en péril sa mission et qu'il soit en mesure de surprendre son adversaire dans le cas d'un combat décisif. Kohle demeure un garçon très solitaire, mais il aimerait bien commencer à nouer des liens avec quelques faunus, autant pour pouvoir récolter des informations plus diverses que pour briser la tournure monotone que prend sa mission.



PSEUDO


Pseudos(s)
►Hey I am Batman, want to know my secret Identity ?
Âge
► 22 ans
Avis sur le forum
► RWBY c'est génial ! Manque juste un peu d'activité pour le moment.
Comment l'avez-vous découvert?
► C'est une longue histoire. Voyez-vous, j'étais à L'Hippopotamus avec des gens sympa [...] ancien forum de rp sur Naruto [...] RWBY c'est génial [...] salade en dessert WTF ?! [...] RWBY Dark Hunters !
Le code du règlement



© ASHLING POUR LIBRE GRAPH'




Dernière édition par Kohle Schatten le Mar 18 Oct - 21:48, édité 11 fois
avatar
Kohle Schatten

Messages : 37
Date d'inscription : 05/09/2016
Age : 23

Statut Scroll
Groupe:
Semblance et arme:
Aura:
200/200  (200/200)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kohle Schatten [Terminé]

Message par Kohle Schatten le Lun 19 Sep - 18:31

Fiche terminée ! Bonne lecture mesdames et messieurs les administrateurs.
avatar
Kohle Schatten

Messages : 37
Date d'inscription : 05/09/2016
Age : 23

Statut Scroll
Groupe:
Semblance et arme:
Aura:
200/200  (200/200)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum