Le feu & La poudre ♪[ft Khole]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le feu & La poudre ♪[ft Khole]

Message par Siena Copper le Lun 26 Sep - 23:51

Un petit message envoyé par ma hiérarchie et voilà que je suis sensé apprendre a un type les bases de la sociabilité. C'est donc logiquement qu'on m'a foutu un point de rendez vous dans une ruelle glauque. Genre, le truc pas suspect, pas même discret. Le genre d'endroit où sont commis la majorité des crimes de s'te ville.
Et là qu'est sensé rejoindre le cas social que je dois guidé sur la voie du pouvoir de l'amitié toussa toussa.
Douce logique, je t'adore ♥

Bon en vrai... S'pas formulé comme ca sur le papelard. Mais j'ai vraiment l'impression de faire du caritatif vu la gueule de l'ordre de mission. En substance, c'est quand même coacher un type pour qu'il puisse se faire des amis.
Genre pour mes supérieurs, les gens, les faibles, c'est sensé être mon domaine d'expertise... J'en apprends des choses sur moi même. Ok, je suis efficace dans le cas ou je suis sensé leur exploser joyeusement le crane. Mis pas quand il est question de discuter avec les-dits cranes intacts ♪

Dans la pénombre d'une rue pas loin du centre ville, je profite de la nuit pour sortir ma langue bifide, rare geste d'agacement que la solitude m'autorise. Et même un peu loin des quartiers fréquentés la nuit mon odorat se perd un peu dans la multitude d'informations. Trop de foule est passé récemment, toutes les odeurs charriées correspondent en majorité à des arômes humains.
Tss. Ca me donne envie de cogner ♪

Bien avant de voir du mouvement, je sens une odeur intrigante et relativement proche. Plus récente que toutes les reliquats olfactifs qui trainent ici. Faunus de canidé j'crois. (Siena. Œnologue des gens. Pour vous servir ♥)
Je pense pas pouvoir affirmer si c'est bien ce Khole. Au pire je m'en fout de dévoiler ouvertement ma filliations avec les masques moches. Y'a pas d’oreilles indiscrète, je l'aurais sentie sinon. Et puis... Et puis, s'il réagit de manière anormale... Il servira au moins d'échauffement. Après tout... Les ruelles de Vale peuvent bien s'encombrer d'un mort de plus s'te nuit... Nan ? ♥

"Tu sais, s'pas mon idée la rencontre dans ct'endroit. Moi aussi j'trouve que c'est complètement cliché. On peut abrégé s'te torture mon chou ? ♥"

Je me dirige en direction de l'odeur jusqu'à voir la silhouette du type. Je scrute son attitude avec un sourire carnassier. Observant la moindre hésitation avec un intérêt de prédateur. Après tout, il s’agissait peut être d'un pauvre type random qui se trouvait au mauvais moment, au mauvais endroit. J'en doute mais j'ai l'espoir de peut être lui casser la gueule si c'est le cas ♪

" On m'a briefé rapidement ton cas. Balance moi des détails. Qu'on y passe pas la nuit blondie ♪"

C'est juste une ultime vérification pour voir si jm'adresse bien à la bonne personne. Par contre, peu d'espoir que ce soit un quindam a tuer gratuitement. Il a l'air tellement coincé que ça m'étonnerai pas qu'il soit même gradé dans les Whites fang... T'facon, avec les balais dans le culs que se trimbalent nos supérieur, ça m'étonne qu'il y ait toujours des moutons de poussière au QG. ♪
avatar
Siena Copper

Messages : 8
Date d'inscription : 20/09/2016

Statut Scroll
Groupe:
Semblance et arme:
Aura:
200/200  (200/200)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le feu & La poudre ♪[ft Khole]

Message par Kohle Schatten le Mar 27 Sep - 21:19

Un bruit désagréable résonna dans la tête du faunus. L’instant d’après, le réveil volait à travers la pièce et s’écrasait contre le mur. Visiblement le choc n’avait pas été assez violent pour le faire taire. Kohle ragea et se leva péniblement, observant sa chambre d’étudiant d’un œil à moitié ouvert. Il se déplaça de manière cadavérique jusqu’au petit boitier noir et utilisa le peu de concentration dont il disposait pour appuyer sur le bouton avec son gros orteil. Puis il fit demi-tour et s’affala sur son lit en pouffant.

Mettre le réveil un dimanche matin, comme c’est déprimant. Tout ça à cause d’une foutue mission pour « apprendre à sociabiliser avec de l’humain ». Quelle belle connerie. Kohle reconnaissait qu’il avait merdé en frappant cet humain si violemment et en portant ainsi l’attention de quelques élèves et professeurs sur ses méthodes « violentes ». Mais ce pervers le méritait tellement. Cinead aurait dû comprendre ça, elle est une White Fangs, la protection des faunus devrait être sa priorité. Bon, vu d’un certain point, il est vrai que risquer une couverture chez les Hunters pour défendre une pauvre petite Huntress timide, ce n’est pas forcément très intelligent. Mais de là à lui imposer une mission pour apprendre à discuter avec des humains plutôt que de les frapper, cela était un peu exagéré. Le faunus loup était persuadé qu’il y arriverait bien tout seul, il fallait juste qu’il s’habitue à vivre entouré de porcs hautains. Cela ne faisait que peu de temps qu’il étudiait à Beacon, les White Fangs auraient pu se montrer un peu plus flexible. Visiblement cette mission était d’une importance capitale, au point que l’organisation ne laissait rien au hasard.

Kohle, en bon soldat, se leva donc pour se préparer à sortir. Certes la motivation n’était pas là, mais il savait que c’était pour la bonne cause. Il s’habilla rapidement puis sortit après une toilette quasi inexistante. Il passa à la cafétéria prendre un sandwich de viande rouge et de fromage dégoulinant et se dirigea vers la station de départ des navettes en se remplissant la panse sur le chemin. Officiellement il allait en ville pour se balader et rencontrer une cousine éloignée. Il n’apportait donc pas d’armes avec lui, mais il avait toujours son scroll pour appeler son casier, au cas où.

~ ~ ~

Et voilà qu’il se baladait dans la ville de Vale, lieu de centralisation de toutes les pires larves humaines. Impossible de poser son regard quelque part sans que le paysage ne soit gâché par l’un ces individus. Leurs voix portaient entre les bâtiments, créant une belle pollution sonore. Mais le pire dans cette ville, c’était la puanteur de l’humain, impossible d’y échapper. Et c’est justement dans cette ville qu’il ne connaissait pas que Kohle devait se débrouiller pour retrouver une petite ruelle bien précise. Cette dernière idée finissait de blaser le faunus.

La fonction « maps » de son scroll fut utilisée à bon escient pour retrouver le lieu de rendez-vous (en prenant soin de ne pas utiliser la fonction GPS, on ne sait jamais qui peut accéder aux données de ces petits concentrés de technologie). Kohle fit honneur à sa ponctualité légendaire et pénétra dans la ruelle comme n’importe quel citoyen s’apprêtant à rentrer chez lui. Une petite demoiselle l’attendait dans la pénombre.

"Tu sais, s'pas mon idée la rencontre dans ct'endroit. Moi aussi j'trouve que c'est complètement cliché. On peut abréger s'te torture mon chou ? ♥"

Alors que la faunus allait maintenant à sa rencontre, Kohle commença à se poser des questions quant au sérieux de cette mission. Mais depuis quand les White Fangs toléraient de telles manières de s’exprimer ? Etait-ce une mauvaise blague pour lui faire comprendre qu’il n’avait clairement pas assuré ? On aurait dit une wesh-wesh des bas quartiers fraichement recrutée. Quoi que, elle semblait plus utiliser ce vocabulaire excentrique par jeu que par manque de culture. Tentait-elle de le déstabiliser ?

" On m'a briefé rapidement ton cas. Balance moi des détails. Qu'on y passe pas la nuit blondie ♪"

Kohle s’avança encore un peu plus. Il s’arrêta un moment pour observer son interlocutrice. Une petite demoiselle au parlé des rues original. Une coiffure un peu excentrique et des fringues suffisamment classes pour faire son petit effet. Elle semblait plutôt vieille, à peu près autant que sa mère, mais visiblement sa professeur du jour était moins épargnée par le temps. On l’aurait presque cru humaine si on n’y portait pas attention. Seule son odeur reptilienne permettait à Kohle de l’identifier. La regardant de haut, il lui répondit :

– Comme vous le savez déjà, je suis ici pour prendre des cours de « relations humaines ». Il se pourrait que cela soit votre domaine d’expertise, à en croire ce qu’on dit. Des personnes, mieux placées que vous et moi, me reprochent d’être trop peu apte à discuter avec les représentants de la race humaine et ils vous font visiblement confiance pour changer cela. Ne tergiversons pas plus longtemps et passons aux choses sérieuses. J’ai cru comprendre que cela n’était pas dans votre intérêt, ni dans le mien, que cette mission s’éternise. Je vous suis madame le professeur.

Kohle s’écarta du chemin en ouvrant les bras pour faire comprendre à la petite faunus qu’il était prêt à la suivre. Il comptait sur elle pour régler cette mission en un temps record.


Dernière édition par Khole Schatten le Sam 1 Oct - 10:36, édité 1 fois

_________________
Fiche de Kohle Schatten
avatar
Kohle Schatten

Messages : 36
Date d'inscription : 05/09/2016
Age : 22

Statut Scroll
Groupe:
Semblance et arme:
Aura:
200/200  (200/200)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le feu & La poudre ♪[ft Khole]

Message par Siena Copper le Mar 27 Sep - 22:17

– Comme vous le savez déjà, je suis ici pour prendre des cours de « relations humaines ». Il se pourrait que cela soit votre domaine d’expertise, à en croire ce qu’on dit. Des personnes, mieux placées que vous et moi, me reprochent d’être trop peu apte à discuter avec les représentants de la race humaine et ils vous font visiblement confiance pour changer cela. Ne tergiversons pas plus longtemps et passons aux choses sérieuses. J’ai cru comprendre que cela n’était pas dans votre intérêt, ni dans le mien, que cette mission s’éternise. Je vous suis madame le professeur.


Un grand sourire ? C'était faible comme mot pour décrire ma réaction. Nan, c'plus un éclat de rire que je laisse échapper un bref instant avant que je de me reprendre aussi furieusement que ça a commencé. Mon 'domaine d'expertise'. Tout de suite parce que j'arrive a être uber intéressante, sociale, et géniale que mes supérieurs s'imaginent que ce n'est qu'un masque et que sans luije suis comme eux : creuse, aigrie et pleine de frustration d'une vie merdique. Mais nop', je suis pas comme ces débris. Et aux dernières nouvelles, on peut tuer des gens et avoir une personnalité géniale en étant parfaitement sociable. Après tout, n'en suis je pas la preuve ? ♥

"N'inverse pas les rôle petit. J'men balance de s'te mission. Et si tu m'appelles encore une fois madame, je te jure que ça sera surtout tes intérêts que tu protégeras en abrégeant cette soirée. ♪"

Je fais mine de sortir de s'te ruelle. Mais je laisse ma langue bifide sortir pour gouter les environs... Pas une seule présence humaine. J'me dis que l'on envoie les gens au casse pipe généralement APRES avoir fait une leçon. Alors je dois prolonger ce moment d'intimité romantique. ♪
J'imagine que je dois comprendre pourquoi ce type est socialement inapte et comment y remédier. Hum...

"Avant de passer aux travaux pratiques, j'voulais te dire que t'as l'air d'être un blaireau qui hait les humains par ce que t'as un passé sombre toussa toussa. et que depuis tu généralise comme un demeuré qui a aucun recul sur la situation. C'doit être ça le petit probleme qui t’empêche de parloter avec des humains."

Je fais appel a tout mon tact. Ce qui fait que je sors une chouquette de mon sac avant de continuer a parler en mâchonnant ma douceur sucrée.

"Alors si tu pouvais penser à... J'chai pas, avoir d'autres passions dans la vie. Ou au moins un peu d'humour. Bah, parce que d'jà ça serait plus facile pour toi de serrer des meufs ou des mecs. Et perdre ton hymen métaphorique. Et accessoirement, tu serais genre... Enfin utile ? "

Comme mon plan pédagogique semble parfait. Je finis la dernière bouffée de chouquette avant de simplement conclure :

"On fait ca blondie ? J'te jure, mon plan est infaillible si tu le suis à la lettre ♪"
avatar
Siena Copper

Messages : 8
Date d'inscription : 20/09/2016

Statut Scroll
Groupe:
Semblance et arme:
Aura:
200/200  (200/200)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le feu & La poudre ♪[ft Khole]

Message par Kohle Schatten le Jeu 29 Sep - 21:43

Et la voilà qui éclatait de rire. Un rire qui semblait aussi sournois qu’il était bref. Kohle se demandait si cette mission allait vraiment pouvoir s’effectuer normalement avec une « professeur » aussi dédaigneuse et je-m’en-foutiste que cette Siena. Elle se moquait de lui ? Pourquoi ? Voulait-elle le rabaisser pour gonfler un peu son pauvre orgueil ? Voulait-elle le déstabiliser pour tester ses réactions ? Ou était-elle tout simplement mentalement instable ? Les White Fangs auraient-ils perdus la tête en recrutant une telle personne ? Le faunus en venait à se demander si cette mission était vraiment ce qu’elle devait être ou si c’était juste une tentative d’humiliation en punition de son comportement. Mais les White Fangs ne font pas de plaisanteries de mauvais goûts dans ce genre-là. Après tout, Kohle était quasiment né dans leurs rangs, il connaissant bien leurs pratiques. L’organisation lui a toujours appris la droiture et le sérieux. Jamais leur cause n’avait été prise à la légère.

"N'inverse pas les rôles petit. J'men balance de s'te mission. Et si tu m'appelles encore une fois madame, je te jure que ça sera surtout tes intérêts que tu protégeras en abrégeant cette soirée. ♪"

Kohle en venait à se demander à qui il avait affaire. Etait-elle une véritable White Fang ? Une mercenaire engagée pour un temps indéterminée ? Ou alors une usurpatrice ? Elle semblait cependant trop sûr d’elle et avait un comportement trop en décalage avec la réalité pour jouer ce dernier rôle. Mais les doutes s’insinuaient dans le crâne étriqué du jeune loup. Elle paraissait vraiment en décalage avec les valeurs défendues par l’organisation. Elle était trop étrange pour être nette, trop louche pour être insoupçonnable. Pendant qu’elle avançait dans la ruelle en lui tournant le dos, il mit la main dans sa poche et appuya sur un bouton de son scroll pour activer une fonction qu’il avait l’habitude d’utiliser lorsqu’il était à l’académie.

Le ton provoquant de Siena l’agaçait quelque peu, surtout le fait qu’elle prenne cette mission autant à la légère. Bien que Kohle n’était pas particulièrement motivé pour celle-ci, il comptait bien y faire honneur en l’accomplissant. Lui au moins respectait ses supérieurs. Plus la petite dame rabaissait cette mission, plus il voulait lui donner tort en l’accomplissant de manière exemplaire.

"Avant de passer aux travaux pratiques, j'voulais te dire que t'as l'air d'être un blaireau qui hait les humains par ce que t'as un passé sombre toussa toussa. Et que depuis tu généralise comme un demeuré qui a aucun recul sur la situation. C'doit être ça le petit problème qui t’empêche de parloter avec des humains. Alors si tu pouvais penser à... J'chai pas, avoir d'autres passions dans la vie. Ou au moins un peu d'humour. Bah, parce que d'jà ça serait plus facile pour toi de serrer des meufs ou des mecs. Et perdre ton hymen métaphorique. Et accessoirement, tu serais genre... Enfin utile ? On fait ça blondie ? J'te jure, mon plan est infaillible si tu le suis à la lettre ♪"

Tant de manque de respect en si peu de mots. Cela l’agaçait au plus haut point. Non pas qu’il se sentait particulièrement concerné par les propos de la dame. Mais ces personnes sans éducations avaient don de le mettre hors de lui ! Et puis son passé, son présent et son futur ne regardait que lui. Chaque White Fang a ses raisons après tout. Mais elle… En a-t-elle vraiment des raisons d’être dans cette organisation ? A-t-elle seulement eu une formation et a-t-elle déjà travaillé sous les ordres d’un supérieur ? Car son comportement semble vouloir dire le contraire. En tout cas, s’il n’y avait pas un minimum de chances pour qu’elle soit elle aussi une porteuse de masque, Kohle l’aurait déjà frappé pour son manque de respect envers lui et envers l’organisation qu’il représente.

Et si c’était ce qu’elle cherchait ? Et si elle voulait justement le frustrer, le mettre sur les nerfs, le pousser un peu dans ses retranchements pour le faire réagir. Pour que le jeune ait plus que tout envie de lui montrer que ces insinuations étaient infondées et stupides. Pour qu’il se sente obligé de réussir cette foutue mission du premier coup et avec exemplarité afin de rendre tous ces propos provocateurs caduques. La petite maline, c’était donc ça son « plan infaillible » ?

Kohle se résolut donc à garder son sang-froid et fit un sourire en coin forcé à sa supérieure de fortune. Un sourire complètement artificiel qui signifiait ouvertement : « J’ai compris ton petit jeu, mais je vais être sympa et y jouer en faisant mine d’être stupide ». Puis le faunus alla la rejoindre et la bouscula légèrement en la dépassant, maigre vengeance qui n’était autre qu’une action de plus dans le jeu de la petite dame.

– Très bien ! Montre-moi un humain et j’irai lui taper la bise. Celui-ci ?

Kohle fit un mouvement de tête en direction d’un vieillard qui arrosait tranquillement un petit parterre de fleurs.

_________________
Fiche de Kohle Schatten
avatar
Kohle Schatten

Messages : 36
Date d'inscription : 05/09/2016
Age : 22

Statut Scroll
Groupe:
Semblance et arme:
Aura:
200/200  (200/200)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le feu & La poudre ♪[ft Khole]

Message par Siena Copper le Jeu 6 Oct - 21:45

Oh, c'est meugnon. Le mec commence à doucement se mettre en rogne. J'ai même pas besoins de sortir ma langue de reptile pour savoir que l'air est saturé de son sel et de sa rage. Il est presque attendrissant ce petit, avec son demi-sourires qui lui arrache probablement la moitié des lèvres. On dirait un véritable calvaire pour lui, c'est rigolo. J'suis sûre qu'il a probablement déjà envisagé de me taper dessus : Mais aller, va y mon gars... Y'a pas de souci, ça sera avec plaisir ! Encore que, j'aime beaucoup le voir se forcer comme ça, à être aimable, alors que je sais parfaitement bien qu'il n'y a pas une once de sincérité dans cette petite comédie.

C'est face a se dilemme sentimentale que je suis là. Oh il me bouscule ? C'est trop d'honneur. Je suis sûr qu'au fond, il a eu sa petite dose de dopamine qui lui dit qu'il doit être satisfait de cette petite mesquinerie. Mais soit. Je saurais m'en souvenir ♪

– Très bien ! Montre-moi un humain et j’irai lui taper la bise. Celui-ci ?

Oh... C'est drôle. C'est a cette instant que l'occas' en or se présente pour rajouter une pique ♪ Ok, ca casse pas trois pattes a un connard. Et ça repaye pas s'te bousculade. En vrai, si nous avions pas rendez vous avec des demoiselles et des damoiseaux, j'aurais moi continué les hostilités. Mais le sang, ça passe mal au lavage et venir a un rendez vous entre amis décoiffées par les aéas d'un combat, c'est pas dans mes habitudes. ♪


- C'en est presque meugnon, mais nan. Te force pas a discuter pétunia avec papi. Même si je suis sur qu'il kiffe aussi les chiots. ♪
Ou alors fait le si t'en as vraiment envie mais je me permettrai quand même quelques remarques salaces sur tes préférences amoureuses ♪


Quoi ? Ouais, c'vrai que j'men fout pas mal de qui il ken' le soir c'te Khole. De manière générale je m'en fout pas mal des gens en général. Mais j'ai pas de meilleure entrée en matière pour lui annoncer la couleur que revêtira la journée avec la subtilité qui me caractérise. ♥
Je sors donc doucement de la pissotiere dans laquelle nous sommes pour rejoindre doucement l'avenue principale. Il me fait dos, alors je place le bouton mentale à la frontière de mon esprit. Prête a basculé en courant d'air en une fraction de seconde.

"Au fait, Rex. Nous sommes en week end. J'me vois mal te coller dans une mission caritative. A jouer le caniche pour vieux à la maison de retraite locale. Y'a peut être moins weird comme voie de sociabilisation à ton age, tu ne trouves pas ? ♥ "

Oh... Je m'amuse. Je ne le vois pas. Mais mentalement je savoure. C'comme manger avec les yeux bandés. L'absence de vue rend le feedback de chaque petite pique plus vive. La réaction de son égo meurtrie doit être quand même marrante a mater. Mais je me retourne pas immédiatement. Arrivant au carrefour de l’allée principale. Je marque l’arrêt, histoire de profiter de notre ilot de solitude. Juste pour continuer de lui causer avant de rejoindre la foule. Histoire d'entretenir le pseudo suspense que je dilue avec emphase dans mes mots.

- Vois tu mon chou, nous avons rendez vous. Avec un groupe de merveilleuses créatures humaines. Retient les noms je les répéterai pas : Liorah, Carmin, Dunkan, Jasp' et Olive. Ils sont tous plus vieux que toi, d'au moins 6 piges. Mais... Disons qu'il y'a une jeunette, Pearl. Un an de moins que toi, bavarde, elle veut devenir huntress. La quintessence de la gentillesse niaise bourrée de rêve.

J'ai un petit sourire carnassier à m'entendre prononcer ces mot. Je les décrivais comme s'il pouvait s'agir d'amis de longue date. Comme si les relations humaines avaient un sens quelconque. Tss... Personne n'imagine jamais assez loin à quel point on est seul à vivre sa vie.  ♪

"Tu vas devoir faire une bonne impression mon chou. Et si ca s'passe bien... Hum... Est ce que je de spoilerai méchamment la suite des réjouissance ? Je laisse une pause avant de simplement reprendre la parole : Hum... Après une intense réflexion avec moi même, je me contenterai d’ajouter qu'à compté de ce jour. Je te laisse un mois pour te faire de Pearl un peu plus qu'une amie. Une fois ça fait, tu devras te faire aimer d'elle et de sa famille. Éventuellement de ses amis.
En bonus, j'aimerai connaitre sa vie et son histoire personnelle sur le bout des ongles, ses failles et celle de ses potes, de sa famille, des amis de sa famille même. De son chien si ca m'importe. ♪"


Comme j'imagine que ce discours doit le rendre un peu septique. Faut bien quj'essaie de le motiver, nan ? Oh, vous inquiétez pas... Je sais parfaitement comment motiver un mec manichéen ♪

"Fait le méthodiquement, comme tu le ferais si c'était grosse richarde de Beacon."

Au vu de ses compétences sociales, c'est la seule du groupe qu'il peut viser. Peut être même la seule de l'univers qu'il peut chopper. Pearl est pas un panthéon d'intelligence. Et puis au passage, je peux passer en paix la soirée agréable que j'avais prévu d'avoir. Après tout, Liorah est belle plante. Et il est temps pour moi d'être un peu végétarienne ♪
Sur ces pensés d'effeuillage nocturne, je sourie une dernière fois avant de me remettre en mouvement. Mes pas me dirigent vers l’artère piétonne en pleine effervescence.

Rex, t'as des questions avant la rencontre ? ♪
avatar
Siena Copper

Messages : 8
Date d'inscription : 20/09/2016

Statut Scroll
Groupe:
Semblance et arme:
Aura:
200/200  (200/200)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le feu & La poudre ♪[ft Khole]

Message par Kohle Schatten le Lun 10 Oct - 20:14

– C'en est presque meugnon, mais nan. Te force pas a discuter pétunia avec papi. Même si je suis sur qu'il kiffe aussi les chiots. ♪
Ou alors fait le si t'en as vraiment envie mais je me permettrai quand même quelques remarques salaces sur tes préférences amoureuses ♪


La petite dame se moquait encore de lui. Kohle devrait s’y faire, c’était visiblement son caractère et il ne pouvait rien y faire. Un beau manque d’éducation et un peu trop d’arrogance, c’est tout ce qu’elle était. Pour que les White Fangs veuillent bien d’elle dans leurs rangs ils devaient vraiment être désespérés, ou alors c’est qu’elle était vraiment d’une efficacité redoutable dans la défense de la cause faunus. Mais… pourquoi parlait-elle de préférences amoureuses tout d’un coup ? Quel était le rapport ? Il devait juste parler avec des humains… Kohle écarquilla les yeux et serra les points lorsqu’il crut comprendre dans quelle direction Siena voulait le diriger.

– Au fait, Rex. Nous sommes en week end. J'me vois mal te coller dans une mission caritative. A jouer le caniche pour vieux à la maison de retraite locale. Y'a peut être moins weird comme voie de sociabilisation à ton age, tu ne trouves pas ? ♥

Alors comme ça elle se mettait à le comparer à un chien. Si le trashtalking était un art elle en serait surement le Van Gogh. Kohle était bien énervé et elle en jubilait. Le jeune loup n’avait rien de mieux à faire que de garder ses émotions pour lui. Le seul moyen de la décourager était de se montrer moins con qu’elle.

– Vois tu mon chou, nous avons rendez vous. Avec un groupe de merveilleuses créatures humaines. Retient les noms je les répéterai pas : Liorah, Carmin, Dunkan, Jasp' et Olive. Ils sont tous plus vieux que toi, d'au moins 6 piges. Mais... Disons qu'il y'a une jeunette, Pearl. Un an de moins que toi, bavarde, elle veut devenir huntress. La quintessence de la gentillesse niaise bourrée de rêve.

Kohle était désespéré. Siena avait été assez claire. Elle voulait jouer le rôle de la copine sympa qui joue les entremetteuses entre le mec et la fille pour qu’ils se rapprochent et tout et tout. Mais que c’était pathétique ! Le faunus loup s’en serait mis la main sur le visage, ou plutôt, le visage dans la main à ce niveau-là. Déjà qu’il ne supportait pas de devoir « parler » avec un humain alors si en plus il devait jouer le gentil petit faunus copain voir petit copain… Décidément Siena ne le ménagerait pas, il en prendrait pour son grade jusqu’au bout. Il aurait tellement préféré avoir à affronter les meilleurs Dark Hunters et crever en faisant quelque chose d’utile plutôt que de devoir jouer les petit-amis avec une saleté d’humaine. C’est donc sans grande surprise et le regarde déprimant d’impassibilité qu’il écouta la suite des paroles de Siena.

– Tu vas devoir faire une bonne impression mon chou. Et si ca s'passe bien... Hum... Est ce que je de spoilerai méchamment la suite des réjouissance ? Hum... Après une intense réflexion avec moi même, je me contenterai d’ajouter qu'à compté de ce jour. Je te laisse un mois pour te faire de Pearl un peu plus qu'une amie. Une fois ça fait, tu devras te faire aimer d'elle et de sa famille. Éventuellement de ses amis.
En bonus, j'aimerai connaitre sa vie et son histoire personnelle sur le bout des ongles, ses failles et celle de ses potes, de sa famille, des amis de sa famille même. De son chien si ca m'importe. Fait le méthodiquement, comme tu le ferais si c'était grosse richarde de Beacon.


Au moins elle essayait de transformer le calvaire en « mission » en lui donnant quelques « objectifs » à atteindre. Et puis son dernier argument n’était pas stupide (pour une fois), cela le rappelait à sa mission originelle. Il devait apprendre à maîtriser les pires fourberies et manipulations pour soutirer des informations. Aller jusqu’à s’infiltrer dans la vie privée des gens, cibler les personnes qui ont les bonnes relations pour parvenir à les atteindre à travers elles. Il devait être capable de faire ça aussi bien avec les faunus qu’avec les humains, ignorant remords et compassions.
Mais l’idée de devoir copiner avec une humaine lui donnait la nausée.

– Rex, t'as des questions avant la rencontre ? ♪

Kohle s’avança face à elle, s’approchant jusqu’à la limite de son espace intime.

– Bien ! Je vois que MADAME prend du plaisir à être désagréable. Sans nul doute que rabaisser les autres doit gonfler son petit égo fragile. Cette « mission » ressemble à une bonne grosse blague, une intégration universitaire de mauvais goût. J’y penserai moi aussi, quand l’âge aura commencé à m’attaquer les neurones, à demander aux plus jeunes de jouer les Roméo et Juliette avec des phacochères et des lamas à leurs heures perdues. Le pire dans tout ça, c’est que je ne vais pas vraiment avoir le choix et vais devoir exécuter vos « ordres » qui ressemblent, vue d’ici, à des caprices de gamine frustrée. J’irai donc voir vos humains et votre petite Pearl d’amour. Je jouerai le faunus gentil, le hunter protecteur, l’ami et le confident. Je me débrouillerai pour soutirer vos informations en suivant les règles du jeu et en essayant de ne tuer personne. Donc maintenant je vous propose que nous abrégions ce petit jeu stupide et que nous passions enfin à l’action. On est OK ?

Kohle ne fut pas surprit de voir la petite dame rire méchamment à ses paroles. Un beau rire gras et spontané. Siena s’interromput aussi brusquement qu’elle avait commencé puis dépassa le jeune homme en lui faisant signe de le suivre. Elle allait le guider jusqu’à sa « bande de potes ». Le faunus loup lui emboita le pas et ajouta sur le chemin.

– En toute franchise, un conseil d’ami : vous devriez être plus méthodique et plus prudente. Vous ne me connaissez pas et vous savez aussi bien que moi que certains d’entre nous seraient capables de violemment vous amocher pour ce genre de manque de respect. Imaginez un instant que je sois le fils de Cinead.

Le jeune n’attendait pas de réponse à cette phrase. En tout cas, il avait parlé franchement, donnant un conseil bienveillant d’un White Fang à un autre. Il avait beau ne pas avoir d’affiliation particulière avec la chef de l’organisation, sa véritable mère, quant à elle, était réellement capable de s’en prendre personnellement à Siena. Kohle n’osait imaginer sa colère lorsqu’elle lirait le rapport de mission et qu’elle découvrirait que son fils a été forcé à copiner avec une jeune humaine.

_________________
Fiche de Kohle Schatten
avatar
Kohle Schatten

Messages : 36
Date d'inscription : 05/09/2016
Age : 22

Statut Scroll
Groupe:
Semblance et arme:
Aura:
200/200  (200/200)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le feu & La poudre ♪[ft Khole]

Message par Siena Copper le Lun 10 Oct - 23:09

Peux tu hurler une deuxième fois le nom de Cinead ? Il me semble que l'autre moitié de la foule ne l'a pas entendu correctement mon chiot. ♪ Et vas y que ça critique mon professionnalisme, balaie devant ta porte mon gros. t'es juste un gosse a qui on annonce que l'on doit faire des devoirs et qui rale pour ne pas le faire. Tss

Face ce monologue j'éclate de rire. Un vrai gamin de 8 ans ce gars. Mais bon. Je me demande sérieusement ou on l'a dépêché. Mais soit, il me suis. Tant pis pour la coiffure, les aléas d'un imbécile des White fang que je me trimbale. J’espère pas devoir le tuer. L'amocher au pire. De toute manière, je vois pas trop pourquoi je reste dans cette organisation de coincés.

Trop occupé a parler pour faire attention. Je quitte donc l’artère principale. C'est donc mécaniquement que le petit lapin me suis sans faire attention aux alentours. J'ai bien la ferme intention de lui partager ma manière de penser. D'une torsion du poignet, mon bracelet gauche s'aligne avec mes phalanges. Mais je continue de marcher l'air de rien. Ne rien laisser paraitre. Il y a trop de gens autour de moi pour le moment

– En toute franchise, un conseil d’ami : vous devriez être plus méthodique et plus prudente. Vous ne me connaissez pas et vous savez aussi bien que moi que certains d’entre nous seraient capables de violemment vous amocher pour ce genre de manque de respect. Imaginez un instant que je sois le fils de Cinead.


-En toute franchise je dois t'avouer que...

Je me retourne pour l'observer, deux mètres. Nous sommes seuls. Je pourrais utiliser ma semblance, et en une fraction de seconde le plaquer contre le mur pour lui couper l’infâme rectum qui lui sert de bouche de secours.
Oh et puis merde. Je m'en fiche de cet égo mal dégrossi. Je peux le faire, pourquoi je m'en priverai ? Certainement pas pour les yeux d'une imbécile comme Cinead. ♪
Il eu le bourdonnement caractéristique de ma semblance qui s'active. Et je me retrouve avec le plat de ma lame sur son cou.
Pas de cri, pas de rage. Juste un sourire, une promesse. Une promesse qui laisse supposer bien au delà de ce que toute son imagination atrophié peut fournir a sa petite boite a cerveau.

- Je n'aime pas écouter les jérémiades d'un gamin qui tente grossièrement de m'intimider. ♥

Je continue sur ma lancée. La légèreté en moins peut être. Mon sourire faiblis jusqu'à ce que mon visage se prête a une expression presque trop sérieuse pour mes habitudes. Alors je délite un petit monologue. Prête à me changer a nouveau en courant d'air à l'instant ou il ferait mine de se dégager de ma prise.

- Alors, princesse, arrête avec ta petite psychologie de comptoir, tes petits caprices de gamins et tes conseils d'ami. Descend de ton putain de piédestal.
Au pire, tu peux même refuser les ordre et devenir un gentil petit faunus de compagnie. Dans ce cas ne croise plus jamais ma route. ♥
Mais ne joue pas les princes héritiers de Remnant avec moi. Pour le moment, tu es un PU-TAIN d'informateur incapable de se lier à des humains. Donc un simple poids mort. Un investissement peu rentable, presque vain de white fang. Un boulet que je suis chargé de me trimballer au détriment de mes missions. ♥


Je le libère de son étreinte, souriante comme si rien ne s'était passé. Mais toujours prête à esquiver la moindre attaque qu'il ferait mine de faire quelque chose.

- Princesse. As tu quelque pensées que ton cœur fragile se doit de partager où nous pourrons enfin commencé cette mission ?


avatar
Siena Copper

Messages : 8
Date d'inscription : 20/09/2016

Statut Scroll
Groupe:
Semblance et arme:
Aura:
200/200  (200/200)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le feu & La poudre ♪[ft Khole]

Message par Kohle Schatten le Mar 11 Oct - 21:34

Kohle se contenta de remettre sa veste en place après cette petite altercation musclée. Siena avait presque sorti le grand jeu pour le remettre en place. Elle avait plus ou moins dévoilé sa semblance au jeune faunus et lui avait mis un couteau sous la gorge. Visiblement elle n’avait pas trop apprécié être remise en question par un gamin. La pauvre était beaucoup plus susceptible que Kohle l’aurait cru. Lui qui pensait qu’elle avait un minimum d’humour et de second degré.

L’emportement de sa supérieur avait bien faillit obliger le garçon à utiliser sa semblance pour éviter l’attaque. Heureusement que les White Fangs lui avaient appris à maitriser ses émotions. Il avait pu garder son sang-froid, regardant Siena dans les yeux, impassible. Vers la fin il avait même dû résister pour ne pas esquisser un sourire qui aurait, sans nul doute, été mal interprété par la petite dame.

Son comportement venait tout juste de confirmer ce qu’il venait de dire. Elle était très imprudente en menaçant quelqu’un sans le connaître. Kohle connaissait personnellement certains White Fangs qui n’auraient eu aucun remord et aucune difficulté à lui porter un coup mortel en réponse à cette provocation. De plus, elle avait révélé sa semblance, ou une partie, à Kohle alors que ceux-ci étaient justement dans une situation conflictuelle. Soit elle ne réfléchissait pas beaucoup, soit elle voulait se la péter devant son élève pour se faire respecter, et l’un n’empêchait pas l’autre.

Après s’être remis de ses petites émotions, Kohle s’avança pour marcher aux côtés de Siena comme si rien ne s’était passé. Il était un peu fatigué de ce petit jeu malsain et il se foutait bien de savoir qui avait la plus grosse. Il était temps de mettre les choses au clair et d’arrêter de tergiverser en futilités. Et puis après tout, malgré leurs caractères incompatibles, lui et la demoiselle se battaient côtes à côtes pour la même cause.

– Je crois qu’il y a quiproquo. Je ne demande qu’à commencer cette mission plutôt que nous perdions notre temps en discours futiles et en coup tordus dignes de lycéens. Je ne prends aucun plaisir à participer à votre trashtalking, mais j’avais cru comprendre que les joutes verbales étaient votre passion, à croire que cela vous dérange quand ce n’est plus à sens unique.
Et puis sachez que j’ai trop de respect pour vous pour me permettre de vous menacer. Nous sommes du même côté et puis, vous êtes ma supérieur aujourd’hui. Ce que je vous ai dit n’était qu’un conseil de bonne foi, que visiblement vous avez pris soin de ne pas prendre en compte.
Certes, restez sourde à ma parole si vous le souhaitez, c’est votre choix, mais je vous suggère de voir les choses sur le long terme. De bonnes relations seront toujours plus bénéfiques que de mauvaises, je ne pense pas que cela soit à moi de vous enseigner ça.
Enfin en ce qui concerne ma loyauté douteuse laissez-moi vous rassurer. J'ai beau ne pas vous tenir dans mon cœur, je risquerais ma vie si cela pourrait sauver la vôtre, bien que je doute que la réciproque soit applicable dans ce cas-ci. Cela s'appelle du respect et de la fraternité. Nous, Faunus, devons travailler ensemble si nous voulons avoir notre place dans ce monde, je pense que je ne vous apprends rien.
Enfin rassurez-vous, il y a au moins un point sur lequel nous sommes d'accord, je suis un boulet. J'ai des lacunes dans les conversations avec les humains qui réduisent mon efficacité. Cette mission ne me plaît pas plus qu'à vous, mais elle doit être effectuée pour le bien de nos amis et de notre cause.

Kohle avait posé ses mots avec calme et sérieux, parlant comme il l’aurait fait face à un « véritable » supérieur. Il faut avouer qu’il se faisait un peu violence car Siena l’irritait toujours autant. Mais il en avait vraiment assez de cette animosité et voulait passer à autre chose. Il était temps que tout deux cessent leurs futilités et se focalisent sur leur mission.

C’est à peu près à ce moment-là qu’ils arrivèrent sur une place un peu fréquentée. Quelques personnes se retrouvaient là en ce dimanche après-midi, humains comme faunus. Kohle n’eut pas de mal à identifier de loin le groupe de jeunes dont Siena lui avait parlé. Ceux-ci riaient comment des singes en racontant leurs sales histoires d’humains stupides.

Avant qu’ils n’aillent à leur rencontre, Kohle se tourna vers Siena et lui demanda :

– Pour le restant de cette mission, vous êtes ma cousine ? Ma grande sœur ? Ou une amie ?

_________________
Fiche de Kohle Schatten
avatar
Kohle Schatten

Messages : 36
Date d'inscription : 05/09/2016
Age : 22

Statut Scroll
Groupe:
Semblance et arme:
Aura:
200/200  (200/200)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le feu & La poudre ♪[ft Khole]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum