The Arena

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

The Arena

Message par Kohle Schatten le Lun 3 Oct - 11:58


DRIIIIIIIIIIIIIIIIIIIING !!!

La sonnerie résonnait dans les couloirs de l’académie Beacon, signifiant la fin des premiers cours de la matinée et le début de la pause. Il était environ 10h. Kohle prenait le temps de ranger soigneusement ses feuilles de notes dans son sac pendant que les autres élèves se massaient vers la sortie dans un brouhaha désagréable. Il observa rapidement ses derniers écrits de la matinée en soupirant. Ces cours d’histoire étaient vraiment ennuyeux, les petits gribouillis qu’il avait faits dans les marges pour passer le temps en étaient les parfaits témoins. Tout ceci il l’avait déjà plus ou moins étudié chez les White Fangs. La différence était qu’ici, les idées et les points de vue étaient présentés différemment, voire parfois de manière totalement opposée. D’après les Hunters, les White Fangs seraient en partie responsable des cas de discriminations entre humains et faunus. Quel beau ramassis de conneries. Nous, White Fangs, sommes les seuls à vraiment  faire quelque chose pour que les faunus soient au moins aussi bien reconnus que les humains dans cette société. Kohle se demandait comment ces foutus cours de désinformation pourraient bien être exploités par l’organisation. Mais bon, lui n’avait pas à se poser de question, il devait simplement transmettre tout ce qu’il apprenait.

Kohle se leva et quitta l’amphithéâtre une fois que la sortie fut complètement dégagée. En marchant dans les couloirs, il sortit son scroll de sa poche pour vérifier le numéro de la salle où devait se dérouler le cours suivant.

10h15 – Cours de développement des capacités martiales – Arène de combat

Ah oui, enfin ces fameux cours d’entrainement au combat. Kohle allait peut-être finalement pouvoir tirer des informations utiles de cette journée. Rien de mieux que de voir les autres combattre pour connaitre leurs capacités, leurs armes et pourquoi pas leurs semblances. Enfin des informations concrètes que pourront représenter de véritables atouts stratégiques pour l’organisation. Il regarda l’heure affichée en haut à droite de son scroll : 10h05. Galère, galère, il devait se dépêcher, l’arène était à l’autre bout du bâtiment. Le faunus pressa donc le pas, il ne voulait pas ternir la réputation de sa ponctualité légendaire.

La sonnerie annonçant les 10h15 et le début du cours retentit au moment où il passait l’encadrement de la porte d’acier qui menait aux gradins de l’arène. La salle immense était surplombée d’une voûte de béton qui trônait plus de 20 mètres au-dessus de la zone de combat. L’ensemble de la structure était supportée par de larges piliers. Le terrain où les protagonistes étaient censés s’affronter était complètement entouré de gradins. Il y avait tellement de places assises qu’on aurait pu y faire loger tous les élèves et tout le personnel de l’académie.

En entrant, Kohle ne fit que quelques pas sur le côté et s’installa tout seul à l’étage supérieur des gradins. Les autres élèves de sa promotion étaient déjà tous présents et semblaient assez excités à l’idée de participer à ce cours de combat. Le faunus esquissa un petit sourire de dédain, la plupart d’entre eux ne s’avaient pas ce qu’était qu’une véritable situation de combat. Ils n’étaient qu’une belle bande d’amateurs fraichement sortis de leurs petites écoles pour humains et faunus bien formatés. Quelques rares élèves étaient plus calmes et semblaient appréhender le cours à venir. Peut-être ne voulaient-ils pas montrer leurs capacités en public, ou peut-être avaient ils tout simplement peur de se faire humilier. Kohle remarqua que la jeune faunus loup aux cheveux blancs qui partageait les salles de cours avec lui faisait justement partie de ces élèves peu enthousiasmés par le cours.

Le professeur pénétra dans l’enceinte de la zone de combat, saluant les élèves et se présentant :

– Bienvenue étudiants et étudiantes de première année, Hunters et Huntresses de demain à votre tout premier cours pratique d’entrainement au combat ! Je suis le professeur Banaporte et c’est moi qui superviserai ces cours jusqu’à la fin de votre année. Je vais vous apprendre à vous perfectionner, à développer vos capacités physiques, à mieux utiliser vos armes, à découvrir ou à développer votre semblance. Je vais faire de vous des véritables Hunters et Huntresses, des tueurs de Grimms ! Dans cette arène, vous allez en chier, suer et prendre des coups, mais chacun de ces coups reçus représentera une avancée des Hunters dans la reconquête des territoires de Renmant. C’est ici que votre avenir et celui de notre monde va se jouer !

Kohle observait le silence qui s’était installé parmi les étudiants.

– Aujourd’hui c’est notre premier cours ensemble alors nous allons commencer en douceur. Vous ne vous affronterez pas entre vous, en tout cas pas ce matin, je ne voudrais pas que des étudiants trop fougueux ou inconscients de leurs forces se blessent. Mais nous allons procéder à une petite démonstration. L’un ou l’une d’entre vous va affronter un professeur de l’académie, ainsi nous sommes certains que le combat sera instructif et qu’il n’y aura pas de dérapage. Moi, je me contenterai d’arbitrer le duel. Mesdames et messieurs les étudiants voici monsieur Violet Liehell, le spécialiste des Grimms.

Monsieur Liehell sortit par l’une des voies d’accès des combattants et s’avança dans l’arène pour rejoindre son collègue. C’était un grand monsieur au corps élancé, un faunus renard. Il avait toujours une certaine prestance quand il donnait ses cours. Cela était en grande partie dû à son regard à la fois doux et menaçant de sournoiserie et de malice.

– Bien ! Alors cher monsieur Liehell, quel élève se mesurera à vous pour ce premier combat de l’année ? Je vous laisse faire votre choix !

Le professeur de science des Grimms se mit à arpenter tranquillement la zone de combat en scrutant les élèves de première année. Il semblait tous les juger un à un, observant leur comportement, sondant leurs émotions les plus profondes. Sous ce regard pesant, certain s’agitaient pour se faire remarquer tandis que d’autres baissaient les yeux, trop impressionnés ou trop craintif pour oser le regarder. Voyant que son tour allait venir, Kohle sortit une feuille et se mit à griffonner quelques mots dessus. Il espérait ainsi ne transmettre aucune information à ce regard insistant, car lui-même aurait l’esprit concentré sur autre chose. Une fois son tour des gradins terminés, le professeur marcha tranquillement jusqu’au centre de l’arène puis tourna des talons pour faire face à l’étudiant qu’il avait choisi. Il leva la main et fit un geste en désignant notre jeune faunus loup.

– Tiens, toi ! Kohle, c’est bien ça ? Très discret en cours… presque aussi silencieux qu’une ombre. Mais tu es apparemment capable de mettre K.O. un deuxième année en seulement deux coups. Cela m’intrigue. Rejoins-moi en bas et voyons de quoi tu es capable.

Le garçon resta figé un court instant. Aussi silencieux qu’une ombre avait-il dit. Mais pourquoi avait-il dit ça ? C’était surement le pur hasard. Il ne pouvait pas connaitre sa semblance, seul un White Fang le pouvait. Kohle se reprit rapidement. Ce n’était clairement pas le moment de montrer de l’hésitation. Cela ne pourrait que valider des soupçons, si soupçons il y avait. Le faunus se leva donc sans dire un mot. Il descendit les marches des gradins pour rejoindre les vestiaires où étaient entreposés les équipements des élèves. Sur le chemin, il put capter quelques chuchotements moqueurs de la part d’un groupe d’humains stupides. Il se contenta de les ignorer, sachant pertinemment qu’il se ferait un plaisir de les humilier lors d’un prochain cours de combat.

Tandis qu’il s’habillait rapidement dans les vestiaires, il entendait le professeur Banaporte qui parlait aux élèves.

– Bien ! Sortez tous une feuille et un crayon et prenez des notes sur le duel qui va se dérouler sous vos yeux. Nous ferons une analyse critique tous ensemble, et dans le respect de votre camarade je vous prie, à la fin du combat.

Kohle mit ses vieilles lunettes de soudeurs dans ses cheveux puis attrapa Tanzen Mond par le fourreau. Il n’était pas question qu’il dévoile trop de ses capacités dans ce combat, après tout c’était à lui d’observer les autres et de récolter des informations. Hors de question de montrer sa semblance, mieux valait se faire humilier devant tout le monde. Il se demandait même s’il allait utiliser les fonctionnalités de son arme. Au moins, le fait d’être sur le terrain lui permettrait de mieux cerner les capacités de monsieur Liehell, tout n’était pas perdu.

Le faunus pénétra dans l’arène. D’ici il se sentait tout petit, oppressé par l’immensité du bâtiment et par les regards pesants de ses camarades de promotion. Il alla jusqu’à la rencontre de son professeur de science des Grimms. Les deux duellistes se jugèrent du regard tandis que monsieur Banaporte reprenait la parole.

– Maintenant que nos deux adversaires sont là nous allons pouvoir commencer le combat ! Tout d’abord, dans le cadre d’un duel amical, les protagonistes doivent absolument se saluer. Cela signifie qu’ils respectent leur adversaire et qu’ils jurent de ne pas continuer le combat au-delà de l’aura de celui-ci. Violet Liehell, Kohle Schatten, veuillez saluer !

Le salut de Kohle sembla bien mécanique et bien rouillé à côté de la courbette élégante de son professeur. Violet continuait de le regarder avec insistance. Que cherchait-il à savoir ? Essayait-il juste de le perturber avec ses yeux de malice ?

– Bien ! Combattants veuillez prendre place pour que le combat puisse commencer.

Kohle et Violet se tournèrent le dos et s’écartèrent d’une dizaine de mètres. Tandis qu’ils marchaient, de grands écrans d’affichages s’allumèrent, indiquant les noms des protagonistes, dévoilant leur photo ainsi que leur jauge d’aura. Puis, avec une belle synchronisation, les duellistes pivotèrent pour se faire face.

– En position !

Kohle, plia légèrement les jambes, prenant appui sur son pied gauche. Il vint placer son arme contre le haut de sa cuisse droite et sa main gauche se referma sur le manche de son sabre, prêt à dégainer.

Spoiler:
Semblable à la position de Adam Taurus avant qu’il ne désintègre la méca dans le trailer (mais inversée car Kohle est gaucher)

Violet sortit délicatement un violon de son sac. Il caressa la tête de l’instrument puis la détacha, révélant un fleuret d’environ 60 cm de long. Il pointa l’arme en direction de son adversaire tel un escrimeur expérimenté.

Le professeur et son élève partagèrent un petit sourire. Kohle trouvait ce fleuret bien insignifiant à côté de son large sabre. Mais il savait pertinemment que ses chances de remporter ce duel étaient proches du néant. Son adversaire avait l’avantage de l’expérience et devait être beaucoup plus rapide que lui étant donné que son équipement était plus léger.

DONG !

Le duel avait commencé. Les opposants se regardèrent encore un petit instant pour étudier la réaction de l’autre. Kohle n’avait pas bougé d’un cil. Violet sourit puis fonça sur lui, pointant son fleuret vers le torse de l’étudiant. Son professeur était rapide, mais le loup avait bien assez d’expérience dans les combats au sabre pour le parer. Dans un bruit métallique, Le fleuret ricocha sur le fourreau de Tanzen Mond. Violet continua son élan et dépassa le garçon. Violet et Kohle se firent de nouveau face, reprenant leur position de combat respective.

Le loup avait bien compris que le renard le testait, cette attaque était loin d’être imparable pour un Hunter de première année. Dans son rôle de professeur, il voulait être pédagogue et monter petit à petit le niveau du duel. Quoi de plus normal après tout ?

Kohle resserra sa prise sur Tanzen Mond, restant sur la défensive, il attendait la prochaine action de Violet.

~ ~ ~

Sur la feuille griffonnée qui était restée seule sur la table était écrite une phrase que Kohle avait lue dans un livre et qu’il avait appréciée :

“ The credit belongs to the man who is actually in the arena, whose face is marred by dust and sweat and blood; who strives valiantly; who errs, who comes short again and again, because there is no effort without error and shortcoming; but who does actually strive to do the deeds; who knows great enthusiasms, the great devotions; who spends himself in a worthy cause; who at the best knows in the end the triumph of high achievement, and who at the worst, if he fails, at least fails while daring greatly, so that his place shall never be with those cold and timid souls who neither know victory nor defeat.”

_________________
Fiche de Kohle Schatten
avatar
Kohle Schatten

Messages : 37
Date d'inscription : 05/09/2016
Age : 23

Statut Scroll
Groupe:
Semblance et arme:
Aura:
200/200  (200/200)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Arena

Message par Violet Cohl Liehell le Dim 30 Oct - 22:27



THOUSAND MYSTERIES




Violet discutait sur le fait que les grimm étaient de coriaces adversaires, certains bien plus que ne pouvaient le penser les hunters les plus expérimentés. Mais alors qu’il repartait fougueusement sur l’explication de leur apparition dans le monde de Remnant, faisant tournoyer dans les airs la baguette censée montrer ses propos au tableau, la sonnerie retentit, mentant d’elle-même fin à son cours.

- Oh, déjà l’heure. Très chers élèves, n’oubliez pas : il y aura toujours une raison pour laquelle les grimms vous attaqueront, même si le flou vous envahira.

Le professeur rangea ses papiers, effaça promptement les gribouillis qu’il avait faits au tableau, puis monta quatre à quatre les marches menant à la sortie. Il effectua un tour sur lui-même afin de vérifier que personne n’était resté, puis laissa l’amphithéâtre derrière lui. Aujourd’hui allait être un jour particulièrement enrichissant. Peut-être même le plus amusant qu’il n’avait eu depuis quelques temps… le hasard allait décider.

Il se dirigea à grandes enjambées vers le couloir des casiers, et tapa son code afin de récupérer son violon. Thousand Mysteries, tel était son nom. Plus grand que la plupart des violons ordinaires, fait d’ivoire et d’argent, renforcé par de solides matériaux, et protégé par de nombreux mécanismes. Violet le dépoussiéra, -si tant était que de la poussière s’y soit trouvée-, et l’emporta, prenant soin de refermer son casier après coup. Le professeur croisa quelques étudiants, qui furent surpris de le voir parcourir les couloirs de l’académie accompagné d’une arme qu’il ne portait que lors de ses missions, et se dirigea vers l’arène de combat. On lui avait demandé son concours, et bien sûr il s’était empressé d’accepter. Mais le professeur avait une idée derrière la tête...

- … Mesdames et messieurs les étudiants voici monsieur Violet Liehell, le spécialiste des Grimms.

Sans s’arrêter, Violet emprunta le couloir qui se présentait à lui et arriva devant une multitude d’étudiants qui attendaient la suite des évènements. Il fit un rapide tour du regard, et en profita pour repérer Kohle, qui s’était comme à son habitude, placé dans un des coins des gradins : le pauvre ne savait pas encore ce qui allait lui arriver…

- Bien ! Alors cher monsieur Liehell, quel élève se mesurera à vous pour ce premier combat de l’année ? Je vous laisse faire votre choix !

L’élégant professeur sourit, puis s’approcha des élèves, faisant mine de juger de leurs capacités. En résultèrent différents comportements, qu’il retint. Celui-là, au premier rang, semblait déterminé, celui-ci à côté bien plus timide. Il serait bon de les associer, pensa-t-il. Mais là n’était pas ce à quoi il devait penser. Son choix était d’ailleurs déjà fait.
Violet retourna au centre, puis se retourna pour lever le bras en direction de Kohle, la paume vers le ciel, dans un geste empli de légèreté.

- Tiens, vous ! Kohle, c’est bien ça ? Très discret en cours… presque aussi silencieux qu’une ombre. Mais vous êtes apparemment capable de mettre K.O. un deuxième année en seulement deux coups. Cela m’intrigue. Rejoignez-moi en bas et voyons de quoi vous êtes capable.

Son choix fit rire certains, pester d’autres, ou marmonner le reste. Mais tous obtempérèrent à sortir feuilles et crayons pour noter des informations sur le combat qui allait se dérouler. Il regarda avec un certain amusement Kohle revenir des vestiaires, son arme entre les mains. Un grand sourire sur les lèvres, le professeur plongea son regard dans celui de son élève. Bien entraîné, évidemment, comme se devaient les membres des White Fang. Mais jusqu’à quel point ? Son objectif était de juger de la force de Kohle sans pour autant forcer sur ses propres capacités. Seulement juger de ce qu’il n’utiliserait pas. Voilà un défi à la hauteur du grand M. Violet Liehell.

Après s’être préparés à l’affrontement, salut compris, les deux faunus se retournèrent. Le visage tourné vers son adversaire, jambe d’appui en arrière, Violet dirigeait élégamment un bras vers le sol, du côté de Kohle, armé de son archet. De sa main gauche, il récupéra Thousand Mysteries, et lui fit faire une pirouette pour le placer sur son épaule, prêt à jouer. Alors que son opposant prenait une posture de combat, il inclina son poignet, et d’un geste, dévoila la rapière qui s’y cachait.
Ils se sourirent.

Le professeur jugea la posture de Kohle. Digne d’un combattant des White Fang. Mais le petit était réticent. Evidemment, il ne semblait pas prompt à dévoiler ses capacités. Violet sourit. Bien. Alors que la partie commence.

Sans que rien n’ait pu dévoiler ce mouvement, il s’élança, visant Kohle de sa rapière, qui para. Sa lame rigide ricocha, et il fonça quelques mètres derrière, s’arrêtant en un dérapage maîtrisé sur le sol. Il se retourna encore une fois pour faire face à Kohle, observa son attitude face à cette attaque, et sa nature malicieuse reprit le dessus. Il fonça de nouveau sur le jeune garçon, la lame très très légèrement inclinée vers le sol. Kohle para, mais le professeur prit appui sur le sol et sur le fourreau de Tanzen Mond, et s’envola dans les airs. Il exécuta un salto au-dessus de l’étudiant qui raviva l’attention des autres élèves, en profita pour sourire à Kohle, puis retomba derrière lui, le corps courbé vers l’avant, le bras tenant l’arme tendue en arrière. Les pans de sa queue de pie se soulevèrent un instant et retombèrent avec légèreté, puis il se déplaça sur le côté en un éclair, et frappa de manière à pouvoir diriger sa lame vers Kohle après que celui-ci ait paré, les bords s’entrechoquant. Un mouvement de poignet lui permit de passer outre la défense, et atteindre le torse de son élève, qui s’esquiva et dégaina afin de pouvoir parer le deuxième assaut du professeur.
Ce dernier se recula d’un bond, atterrissant solidement campé sur ses jambes, le corps s’élevant majestueusement au milieu de l’arène. Il dirigea son arme vers l’étudiant.

- De bonnes aptitudes et de bons réflexes, excellent, M. Kohle Schatten. Mais l’initiative semble vous manquer aujourd’hui.

Il fit un geste de son arme, pour appuyer ses propos, et le combat reprit. Les coups s’enchainèrent, au sein desquels chaque combattant jugea la force de son adversaire. Le professeur frappait fort, vite, et ses mouvements montraient toute la précision qui lui valait sa réussite en combat. Kohle possédait les aptitudes physiques des faunus, et son arme était parfaitement maîtrisée. De par leurs aptitudes et leur passé, les deux adversaires menaient un duel d’épéistes de même style. Même si la façon d’employer les techniques n’était pas la même, Violet Liehell avait dans son jeu d’épée une manière de penser tirée de ses premiers apprentissages du combat. Néanmoins, là ne faisait pas tout son style combatif.

Après avoir longuement observé les réflexes et la défense de l’étudiant, comptabilisant les moments où il sentait que le faunus ne forçait pas, Violet décida de tester ses réactions avec un tout autre type de combat. Il esquiva un coup, profita de son mouvement pour reculer, puis récupéra son archet et vint de nouveau à la rencontre du faunus. L’archet, doté d’une amure faite de la touche et du cordier de violon, servait d’épée solide et efficace. Ainsi pouvait être utilisé le fourreau de l’arme principale.

Face à l’imposant Tanzen Mond, Violet renforça sa force de frappe en utilisant simultanément les deux armes qu’il avait à sa disposition. Voyant que Kohle parait encore ses assauts, il occupa la lame et le fourreau, puis enchaîna en donnant un rapide coup d’estoc, qui entraîna la perte d’un peu d’aura chez Kohle. Puis il s’écarta de nouveau, satisfait. Peut-être l’étudiant allait-il initier un face à face. Ou une feinte ? En le titillant un peu, peut-être réussirait-il à faire dévier le faunus de sa passivité légendaire ? Il n’avait encore utilisé la vitesse que le lui permettait ses aptitudes physiques. Peut-être qu’en poussant un peu de ce côté-là, cela inciterait l’instinct de Kohle à régir…

Violet haussa un sourcil, et regarda fixement Kohle, le menton relevé, un sourire malicieux paraissant sur le coin de ses lèvres.

«- ... »





© ASHLING POUR LIBRE GRAPH'






Dernière édition par Violet Cohl Liehell le Mar 1 Nov - 0:44, édité 1 fois
avatar
Violet Cohl Liehell

Messages : 16
Date d'inscription : 06/09/2016
Age : 19

Statut Scroll
Groupe:
Semblance et arme:
Aura:
200/200  (200/200)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Arena

Message par Kohle Schatten le Lun 31 Oct - 22:16


Kohle rengaina sa lame dans son fourreau, reprenant sa position de combat fétiche. M. Liehell s’était replacé à quelques mètres devant lui et lui jetait un sourire malicieux et provocateur. Ravi de son petit coup mesquin, il espérait sans doute ainsi inciter le jeune faunus à montrer autre chose que des techniques défensives de sabreur. Il semblait impatient de voir le loup dévoiler ses talents de duelliste.

Le garçon jeta un coup d’œil à sa jauge d’aura représentée sur l’écran holographique, rien de bien méchant, la différence était quasiment imperceptible. De l’autre œil il observa rapidement les réactions parmi les jeunes de sa promotion qui l’observaient depuis les gradins. La plupart semblaient impressionnés et passionnés par le spectacle qui se jouait sous leurs yeux, c’était la première fois qu’ils voyaient un Hunter combattre et M. Liehell semblait accaparer toute l’attention des apprenties Huntresses. Mais un petit groupe d’humain ricanaient toujours entre eux. Etait-ce à cause des attributs faunus des deux protagonistes ou juste parce qu’ils considéraient que leur camarade était en train de se faire humilier par leur professeur ? Que cela soit l’une ou l’autre des raisons, Kohle saurait s’en rappeler à l’avenir.

Se concentrant de nouveau sur son adversaire, il offrit un regard confident à son professeur, lui signalant ainsi qu’il lui accordait sa confiance pour le reste du duel et s’engageant à le respecter en prenant réellement part au combat. Heureusement que M. Liehell était un faunus, sinon cela ne se serait sûrement pas passé ainsi.

Le professeur n’attaqua donc pas, attendant l’initiative de son élève. Kohle opta pour un premier assaut très standard. Il fonça en ligne droite sur son adversaire avec la rapidité acquise par ses entrainements au sein des sabreurs des White Fangs. Il dégaina au dernier moment, assenant un premier coup puissant tout en prenant soin d’anticiper toute contre-attaque avec son fourreau. M. Liehell exhaussa ses souhaits en parant sans difficulté son premier coup de taille et en tentant d’atteindre sa cuisse de la pointe de sa rapière. Le fourreau de Tanzen Mond vint violemment dévier la frêle lame hors de la zone corporelle de Kohle. Les deux faunus firent ainsi quelques enchainements de parades sans que l’un ne prenne l’avantage sur l’autre. A quelques centimètres l’un de l’autre, on pouvait lire une concentration remarquable sur leur visage, mais tandis que le plus jeune était focalisé sur les mouvements de son adversaire et commençait à transpirer, le plus âgé arborait une expression beaucoup plus sereine. M. Liehell exécutait ses mouvements comme un danseur exécuterait une chorégraphie qu’il connaitrait parfaitement.

Ne voyant pas où cette situation le menait, Kohle opta pour une autre stratégie et plongea sur la gauche du professeur. Celui-ci tenant sa rapière de la main droite, il devait être moins apte à parer de ce côté-ci. Dans son mouvement éclair, notre faunus pris soin de se protéger avec ses armes. A peine eut il atterri qu’il trancha l’air de droite à gauche pour tenter d’attendre l’arrière du mollet de son adversaire. Mais au dernier moment la rapière vint contrer sa lourde lame. La fine lame fusa rapidement en direction de son visage et Kohle n’eut pas d’autre choix que de bondir d’un salto arrière. La pointe de l’arme effleura sa joue et n’eut que le temps de lui arracher une petite mèche de cheveux. Le garçon se redressa rapidement pour faire face à son professeur. M. Liehell venait d’inverser ses armes et tenait maintenant sa rapière de la main droite.

Kohle rengaina Tanzen Mond en souriant au renard. Il avait bien faillit l’avoir. Il s’essuya rapidement le visage avec sa manche, retirant quelques gouttes de sueurs. Ainsi son adversaire serait possiblement ambidextre, information intéressante. Mais maintenant que l’arme offensive était passée à sa droite cela modifiait complètement la donne, il avait une idée dernière la tête.

Il reprit sa position de combat et attaqua immédiatement, engageant un nouveau corps à corps. Dans un premier temps il tenta de surprendre son professeur en faisant mine de dégainer rapidement comme la première fois et en le laissant parer dans le vide pour sortir sa lame avec une demie seconde de retard tenter d’attendre le genou du faunus renard. Celui-ci esquiva justesse en reculant et en sacrifiant un peu de son équilibre. Kohle ne lui lassa aucun répit en attaquant avec encore plus de vélocité. M. Liehell se reprit et se mit à parer ses coups avec autant que facilité que précédemment. Il était donc réellement ambidextre. Mais ce n’était pas un problème, car le loup attendait juste une contre-attaque bien placée venant de la main gauche de son adversaire.

L’attente ne fut pas bien longue. A un moment le professeur tenta d’atteindre la cuisse droite de son élève. Cette fois-ci Kohle ne se contenta pas de parer avec son arme secondaire, mais il l’inclina de manière à ce que la fine lame vienne se loger dans la fente du fourreau. Il parvint ainsi à bloquer la rapière pendant un court instant. Avec son sabre, il fit opposition à l’autre arme de M. Liehell puis il bondit en avant pour asséner un violent coup de genou dans le bassin de son professeur. Les autres élèves retinrent leur souffle en voyant le Hunter confirmé reculer de quelques mètres.

Fidèle à sa réputation, M. Liehell se remit en position avec grâce. Il offrit un sourire de satisfaction à son élève tandis que sa jauge d’aura diminuait très légèrement sur les écrans holographiques. Kohle se remit en position, prêt à contrer un assaut. Un vent de murmures commençait à parcourir les gradins, il n’y avait plus de ricanements.

_________________
Fiche de Kohle Schatten
avatar
Kohle Schatten

Messages : 37
Date d'inscription : 05/09/2016
Age : 23

Statut Scroll
Groupe:
Semblance et arme:
Aura:
200/200  (200/200)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Arena

Message par Violet Cohl Liehell le Mar 1 Nov - 22:09



MONTEE EN PUISSANCE




Les yeux dorés du professeur observaient chacun des mouvements de son élève. Il ne devait avoir qu’une dizaine d’années d’expérience au combat, voire un peu moins. Le jeune faunus avait clairement plus de facilités que les autres étudiants, mais face aux 22 années de pratique de M. Liehell, cela paraissait bien peu. Avait-il combattu assez de grimm pour que son style en ait été changé ? Avait-il combattu à l’arme à feu, aux poings ? S’était-il entraîné corps et âme avec sa seule arme, ou avait-il changé plusieurs fois ? Tout cela pouvait se ressentir. L’instinct jouait une grande part dans un combat ou un duel. Toutefois, seuls ceux qui avaient expérimenté toutes ces choses, ceux qui avaient sans relâche été au contact d’autant de ces cas pouvaient tenter de les décoder. Ici, Violet s’évertuait à suivre les mouvements de son élève et capter les infimes indices pouvant réussir à lui dévoiler la vie de Kohle Schatten. Il avait de la force, de la vitesse, de l’assurance aussi, qui témoignaient de son entraînement au sein des White Fang. Bien sûr, dans les écoles préparant à Beacon et aux autres anciennes académies, l’on pouvait maîtriser ces aptitudes. Seulement, dans ces écoles, l’on se préparait à affronter des grimm. On y enseignait les méthodes liées, et l’on s’entraînait lors de duels ou de mise en pratique. Chez les White Fang, on suivait un entraînement militaire, puis l’on combattait toutes sortes d’adversaires, dans diverses situations. Les cibles n’étaient pas les même. Et les réactions ne l’étaient pas non plus.

Vint un regard de la part de Kohle. Le jeune homme acceptait de prendre pleinement part au combat ; ainsi leur affrontement n’en serait que plus profitable. Mais cela signifiait que les deux adversaires allaient dorénavant se montrer en public. Et pour des membres des White Fang, il n’était jamais bon de montrer toute l’étendue de leurs capacités. L’un et l’autre le savaient ; cela aurait presque pu être équitable, seulement Violet seul connaissait le double jeu de son vis-à-vis. Et lui seul trouverait plaisir à regarder Kohle répondre à ses provocations tout en prenant garde à ne pas gâcher sa couverture.

Il se prépara donc à contrer la prochaine attaque du faunus, s’appuyant sur un jeu de jambes très léger. Kohle fonça droit vers lui. Il para. Sa lame ne traversa les airs que lorsque le jeune homme dégaina sa propre arme. Puis il trouva une faille dans la défense, mais le fourreau de Kohle se rabattit vers sa lame, et elle ripa sur le côté. Tandis que les coups s’enchaînaient, Violet observa coup à coup le regard des spectateurs plongés sur leur combat, puis la posture du faunus. Celui-ci était bien plus offensif que défensif, mais savait ramener sa garde. D’autre part, ses attaques tiraient plus parti de la force et de la puissance que de la précision. Ses assauts ne touchaient pas un point précis. C’était aussi le désavantage de sa lame : elle ne lui permettait de traverser les lignes ennemies sans rencontrer d’obstacles, et asséner de petits coups rapides. Néanmoins, cette arme ressemblait à son style de combat, et l’on sentait de longs moments passés à s’entraîner. Moins de grimms, plus de personnages lambda. Tel fut le verdict de Violet Liehell.

Le professeur se reconcentra sur la façon dont Kohle faisait usage de ses deux armes. Un peu moins sur le combat, même si ce n’était qu’une formalité d’arrière-plan. Il les tenait assez bien, malgré le fait que le fourreau donnait moins d’amplitude à ses mouvements que ne le pourrait sa lame. Le fourreau était un peu trop imposant par rapport à la manière dont il s’en servait. L’utiliser de concert avec l’arme était une bonne chose ; l’utiliser pour parer en le décalant était plus compliqué. Néanmoins, le piqué-protégé réalisé était bien exécuté. Et l’idée assez bonne pour réussir à déstabiliser un combattant expérimenté de son niveau. C’était sans dire que les gauchers ne couraient pas les rues, plonger sur la gauche lors d’un combat s’avérait en général payant. Mais il ne fallait pas compter sur une personne aussi originale que Violet.
D’un mouvement, le fourreau fut lancé en l’air et effectua une pirouette salvatrice. Le fleuret arriva quant à lui au bon moment pour parer et empêcher que le pantalon blanc du professeur ne souffrit d’une estafilade inopportune. Ce fut contre toute attente une mèche brune qui s’envola dans les airs, silencieusement.

L’as des courbettes haussa un sourcil.

- Bien joué, mon cher. Belle tentative de déstabilisation ; vous rencontrerez peu de personnes gauchères ou ambidextres. Cependant, l’exception ne fait pas la règle. Néanmoins je note cette initiative.

Il se sourirent.

Le combat reprit avec encore plus de force et de conviction. Kohle exécuta une feinte, qui mit hors-jeu l’instant de quelques dizièmes de seconde le fleuret du professeur, et l’obligea à esquiver au lieu de parer, le fourreau pouvant revenir s’abattre sans pitié du côté opposé à celui de son arme. Son pied d’appui quitta le sol quelques instants, mais très vite, sa deuxième jambe vint le soutenir et il encaissa les coups en parer de sa lame. Toujours de la main gauche, bien sûr.

Offrir un duel usant des mains gauches des deux combattants n’était chose commune. Chacun des deux savait qu’il était plus facile de s’entraîner à parer un coup venu de gauche, que de droite. L’habitude faisant loi, les droitiers formaient la majorité des combattants. Seulement… les grimms, eux, faisaient fi de cette règle. L’avantage revenait donc à M. Liehell, qui avait plus pour habitude de traquer les grimm que les humains et faunus droitiers.
Ce dernier sourit. Tournoyant sur lui-même, il adressa quelques regards à son public, -qui était aussi celui de Kohle, bien entendu-, et bloqua les attaques de l’étudiant tout en jetant un œil sur sa jauge d’aura. A ce train, l’heure serait terminée sans qu’ils n’aient pu terminer ce duel en bonne et due forme. Ce pourquoi Violet décida de frapper plus avidement, même si cela produisait quelques minimes failles dans ses actions. Bien campé sur ses appuis, il lança sa lame sur la gauche, tandis que son fourreau venait protéger son corps, intercepté par Tanzen Mond. Violet eut un sourire en coin.

- Ohoh, fit son regard.

La pointe de sa rapière fut bloquée dans le creux du fourreau de Kohle, et ce dernier en profita pour élancer son arme vers l’extérieur, déviant la trajectoire de la gaine de Violet. Elle ne réussit à protéger son corps qu’en partie après que le professeur ait effectué un mouvement du poignet du bas vers le haut, et celui-ci ne la fit pas glisser vers lui, alors que le jeune faunus assénait un coup digne d’un boxeur en visant son bassin. Voulant limiter les dégâts, Violet contracta ses muscles, et ainsi malgré la puissance du coup, son corps ne souffrit pas plus que pour un coup basique. Mais le coup avait néanmoins porté. Et la jauge d’aura descendit. Le professeur sourit encore, passionné des subtilités qui s’étaient déroulées. Bloquer était accessible à tous, penser à utiliser le fourreau était des plus original.

Il se redressa. Son corps élancé emplit l’espace de toute sa splendeur, et sa rapière fut dirigée lame vers Kohle. Ses yeux élégamment fermés lui donnèrent une prestance sans égale. Un sourire confiant et satisfait s’afficha sur son visage sans le quitter, montrant sa plénitude. Il ouvrit les yeux. Son regard doré foudroya les airs et se vint se planter droit dans le regard de Kohle : il n’était plus question de plaisanter.

Le professeur esquissa un mouvement subtil de son arme vers le plafond, puis il lâcha sa rapière, qui tournoya dans les airs à la même hauteur, exécutant un tour sur elle-même. Aussi rapidement que l’éclair, il changea de position, entama une course vers Kohle, puis passa son fourreau dans l’autre main, pour enfin rattraper au vol sa rapière de la main droite, et foncer vers Kohle sans s’arrêter. La rapidité de cette prestation avait été excellente, et le faunus arriva en piqué vers son élève, le corps penché en avant, presque aérodynamique. Violet plongea et attaqua d’un coup rapide et précis. L’étudiant para, mais la lame avait légèrement dévié, suivant la courbe de l’arme qui tentait de bloquer l’accès. La rapière passa au-dessus, au millième de millimètre près, puis changea brutalement de trajectioire. Le professeur avait délibérément rabattu son arme vers le bas, contournant les défenses, utilisant sa vitesse pour empêcher à son adversaire de pouvoir contrer le passage de la pointe. Et il toucha. En représailles au coup de son élève, un violent coup circulaire fut asséné, du tranchant. Pas de la pointe. Il était hors de question de blesser, même si l’aura empêchait la plupart des effusions de sang lors des duels. Enfin… si l’on puisse dire que le tranchant ne blessait pas. Mais trancher était moins dangereux que piquer. … dans un certain sens.

Il s’écarta de nouveau en sautant en arrière, prit appui, puis repartit à l’assaut. Le Hunter bondit, tournoya dans les airs, abattit puissamment ses deux armes en croix sur celles de Kohle, qui para, puis profita de la résistance de sa parade pour rebondir au-dessus de son élève tout en défiant le tranchant des armes de ses talons. Il s’envola, en profita pour sortir l’archet de son étui tandis qu’il vrillait, -se retrouvant face au dos du jeune faunus-, coinça le fourreau derrière son genou replié, puis se servit de l’achet comme d’une arbalète, projetant le stylo bleu qu’il avait toujours, -plus maintenant-, dans sa poche de pantalon. Puis il rattrapa le fourreau et retomba au sol, fier de sa petite prestation. Le public semblait comblé.







© ASHLING POUR LIBRE GRAPH'




avatar
Violet Cohl Liehell

Messages : 16
Date d'inscription : 06/09/2016
Age : 19

Statut Scroll
Groupe:
Semblance et arme:
Aura:
200/200  (200/200)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Arena

Message par Kohle Schatten le Lun 7 Nov - 0:38

A peine venait-il de subir ce nouveau coup de rapière de son professeur qui lui avait valu une bonne diminution d’aura que celui-ci revenait à la charge. M. Liehell était passé à un autre niveau de combat, délaissant le duel de sabreurs standard pour des actions plus originales, plus dynamiques. Il essayait de prendre de vitesse son élève, de le surprendre, mais Kohle le voyait surtout se donner en spectacle devant cette petite foule de premiers années. Il passait au-dessus de lui, rebondissant sur sa parade pour le dépasser. Kohle se retourna rapidement, faisant un moulinet avec ses armes au niveau de sa nuque pour se protéger de toute action qu’il n’aurait pas le temps de voir venir.

Un petit bruit de plastique retentit avant que deux bouts de stylo aillent ricocher sur le sol une dizaine de mètre plus loin. Kohle lança un regard interrogateur à son professeur. Venait-il vraiment de lui lancer un simple stylo ? Le pauvre petit objet fragile n’avait pu résister à la lourde lame noire qu’était le fourreau de Tanzen Mond. Mais que tentait-il de faire exactement ? Toute cette mise en scène pour une action aussi futile. De la provocation ? Une démonstration d’agilité ? Voulait-il gonfler son orgueil devant ces adolescentes superficielles. De toute façon la réponse à ces questions n’avaient que peu d’intérêt pour Kohle.

Le jeune faunus attaqua son supérieur, tentant de l’obliger à retourner au style de combat auquel ils s’adonnaient quelques instants auparavant. M. Liehell para une fois, deux fois, puis prit appui sur l’arme de son élève pour installer une nouvelle distance entre les duellistes. Visiblement il ne voulait pas se contenter d’un style unique. Il pouvait y avoir deux raisons à cela, soit il voulait voir Kohle utiliser d’autres de ses compétences, soit il n’avait vraiment pas apprécié le coup qui lui avait été porté et avait peur que cela arrive à nouveau.

Le jeune loup ne pouvait donc plus bloquer le renard dans un corps à corps serré, car celui-ci était trop rapide et lui échappait trop facilement. Il allait donc devoir innover un peu et mettre à profit, lui aussi, sa vitesse. Kohle rengaina sa lame et accrocha son arme dans son dos, comme s’il n’était pas en combat. Son professeur lui lança un regard qui semblait lui demander s’il allait arrêter le combat. Pour simple réponse, Kohle mit les deux poings en avant, prêt à engager les hostilités. M. Liehell eut un petit sourire intéressé puis il rangea délicatement sa rapière dans son fourreau avant de les attacher à sa ceinture. Le Hunter confirmé se mit lui aussi en position, curieux de voir la suite des évènements.

Kohle, les bras libérés de sa lourde lame, parcouru les quelques mètres qui les séparaient en un éclair et tenta une gauche directe dans la mâchoire du professeur. Celui-ci esquiva sur le côté puis donna un coup de paume sur l’épaule de son élève pour le déséquilibrer dans son élan. Le jeune se rattrapa dans une roulade maitrisée et eu juste le temps de conter le pied qui allait frapper sa tête alors qu’il se relevait. Cette première attaque très basique n’avait pas pour but de faire quoi que ce soit à part évaluer la rapidité de son adversaire dans un combat à mains nues. C’est donc maintenant qu’il allait se battre. Kohle se releva et tenta de frapper à de multiple reprise. A chaque action il tentait de toucher les nerfs de son adversaire, plus particulièrement ceux des genoux et des coudes. Il voulait le déstabiliser en créant des chocs électriques dans ses membres. Parfois il essayait d’atteindre le cou dans le but de couper le souffre de son professeur. Mais celui-ci contrait chacune de ses actions. Dans l’échange, M. Liehell arriva même à lui ramollir les côtes avec un coup précis. La jauge d’aura de Kohle avant encore été réduite, mais pas sa détermination.

Le jeune faunus sauta en l’air, tournant sur lui-même pour prendre de l’élan et asséner un violent coup de pied sur le visage de son adversaire. Celui-ci se contenta de parer avec ses avant-bras malgré la vitesse de l’attaque. Kohle prit appui sur ce contre pour inverser sa rotation et frapper de l’autre côté du visage. Mais cette fois-ci il profita du flou de sa rotation pour dégainer la lame dans son dos et frapper du tranchant. M. Liehell adapta rapidement sa parade, alors que Kohle l’avait obligé à réagir à un endroit où ses mains seraient loin de sa rapière, il utilisa donc ses mains en étau pour attraper la large lame miroitante et la dévier de son visage. A peine eût-ce été fait que le loup rengaina, se doutant que la moitié des spectateurs n’aient compris qu’il venait d’utiliser son arme dans cette action. Sans interruption, il reprit appui sur le sol et élança son poing vers le coude le plus exposé de son professeur. Celui-ci lui attrapa au vol de son autre main. Kohle continua de faire pression du poing pour l’obliger à conserver sa prise et dégaina à nouveau avec sa main libre. Cette fois M. Liehell dégaina sa rapière pour bloquer Tanzen Mond. Les fers s’entrechoquèrent et le jeune faunus continua à appliquer de la pression sur ses deux membres, utilisant la force brute.

Avant que son professeur ne prenne le temps de s’adapter à la situation, Kohle effectua un rapide mouvement du poignet pour rabattre les lames des deux opposants vers le sol. Il enfonça ensuite pleinement la gâchette de Tanzen Mond. Le grappin de son pommeau s’éjecta comme une balle et alla percuter le menton de M. Liehell, répandant une vibration très désagréable dans sa mâchoire. Celui-ci recula de quelques pas sous l’impact, légèrement sonné. L’élève rembobina son grappin et rengaina à nouveau, laissant son professeur reprendre ses esprits. Il jeta un coup d’œil à la jauge d’aura du Hunter qui diminuait pour la seconde fois.

_________________
Fiche de Kohle Schatten
avatar
Kohle Schatten

Messages : 37
Date d'inscription : 05/09/2016
Age : 23

Statut Scroll
Groupe:
Semblance et arme:
Aura:
200/200  (200/200)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Arena

Message par Violet Cohl Liehell le Lun 21 Nov - 21:44



NE PAS SOUS-ESTIMER LES STYLO





Fier de son attaque surprise, ou plutôt, de sa touche d’originalité personnelle improbablement envoyée sur Kohle, le singulier professeur se redressa. Toujours souriant, bien entendu. Son élève n’avait que très peu réagi à cette attaque sournoise, protégeant son corps des attaques invisibles à ses yeux tel un combattant aguerri, ce qu’il était ; bien que peu fussent au courant dans l’assemblée. Bien qu’un peu intrigué, ou dérangé par cet inhabituel projectile, il n’en prit guère offense et n’y fit attention. Les deux combattants, n’osant interrompre le spectacle qu’ils offraient à la dizaine d’élèves les regardant attentivement, repartirent aussi vite à l’assaut.

L’objectif n’était pas de combattre, malgré l’intitulé du cours, ni de montrer l’art du duel aux étudiants comme le sous-entendait le professeur de combat qui l’avait invité. L’objectif, son objectif, était de découvrir le potentiel déjà bien exploité de Kohle sous couvert d’un cours. Peut-être pourrait-il en apprendre davantage sur les missions qu’il avait reçues, sur la méthode dont on lui avait enseigné le combat et l’art de se placer en société. Ainsi pourrait-il savoir si lui dévoiler la vérité était ou non une bonne chose sur le moment présent. Et si cela devait attendre, il saurait remettre ses priorités en considération.

Violet reprit sa posture de combat. Il para, attaqua, esquiva. Puis Kohle et lui s’affrontèrent en un duel plus anarchique et plus direct. Sa queue de pie virevolta, dansa et se retourna, balaya les airs de sa longueur élégante. Plus les bras se mouvaient, plus le combat s’éternisait. Les bavardages de plusieurs étudiants l’intéressèrent un moment. Puis le petit faunus fit quelque chose d’innatendu. Il ne le remarqua pas tout de suite. Violet comprit lorsque le bruit de la lame résonna dans l’air ; mais il était trop tard. Il n’avait le temps de se battre à armes égales. Tanzen Mond vint donc franchir sa zone de confort, et il l’attrapa au vol. Au temps normal, il aurait dû suivre le mouvement et profiter de la force de son adversaire pour l’emmener derrière lui et répliquer d’un coup de pied. Mais il ne le fit pas aussi vite, et Kohle rengaina. Les deux lames des opposants furent ensuite sorties de concert, mais le jeune élève possédait une force bien supérieure à celle des élèves habituels, et une fois de plus, Violet perdit son sens du combat. Déstabilisé, il n’en fallut pas plus pour que le faunus le prenne de nouveau de court en envoyant un projectile lui aussi inattendu…

Le professeur effleura son pauvre menton endolori. Kohle avait donc enfin jugé utile d’utiliser une particularité de son arme. Mais, bien que cela l’étonnât, il ne fut pas impressionné par ce mouvement. Seulement… son menton avait souffert. Très mauvaise idée. Très mauvaise.
Violet inspira discrètement tout en se frottant le menton, l’air pensif. Ses yeux perçants s’étaient affinés.


Lentement, l’étrange professeur attrapa un éventail métallique de combat, dévoilant une planque impeccablement dissimulée. Ses yeux vinrent rencontrer ceux de Kohle, figeant inévitablement l’instant. Deux secondes s’écoulèrent, sans qu’aucun ne fasse un geste. Puis, d’une main, Violet lança prestement son éventail, qui s’envola dans les airs en réalisant une pirouette salvatrice, tandis que ses pans métalliques se dévoilaient. Les yeux dorés du faunus toujours rivés sur leur cible transperçaient l’espace, jugeant des actions de son adversaire. Leurs regards étaient toujours fixés l’un vers l’autre. Mais vint ensuite une manœuvre que peu auraient pu prédire. Dans un seul geste, la rapière prit son envol et quitta la main de Violet pour effectuer un sur-place insaisissable. La lame s’abattit sans remords, fouettant l’air d’un coup foudroyant. Le tranchant frappa la fine tranche de l’éventail, qui fut fermé d’un coup sec et instantanément projeté au loin. Sans qu’une seconde ne se soit passée depuis, l’éventail, en pointe, fila en un instant vers le fond de la salle. Il dépassa Kohle, soulevant les pointes de ses cheveux, et se ficha dans la cale que Violet avait utilisée pour entreposer son violon, restée dans la zone de combat. Un murmure traversa la salle. Tous les regards hagards se tournèrent intensément vers la scène, alors que Kohle réagissait, mais un peu trop tard, se préparant à un combat bien plus acharné tandis qu’il avait compris ce qui l’attendait.
Violet n’attendit pas que l’étudiant ait fait le premier mouvement ; il relâcha son arme un instant, puis l’attrapa plus bas, derrière lui. Ses pieds quittèrent le sol, alors qu’il sortait l’archet de son fourreau. L’instant d’après, il dépassait Kohle, observant sa position, et prenait appui en arrière, pour revenir vers lui, rapière dans une main, archet et éventail dans l’autre. Son fourreau avait été passé à la ceinture.

Ses yeux se détachèrent un instant de ceux de Kohle, concentrés sur la pointe de sa rapière. Il la pointa sur l’étudiant, qui para, tout en abattant son éventail d’un geste affuté. La seconde arme fut parée. Il se détacha du faunus, puis repartit aussitôt, pour faire un assaut sur ses jambes. Violet contourna ses défenses, attaqua de nouveau en vrillant, et réussit à retirer une infime partie de l’aura du jeune élève. Sa lame se retira, et il enchaîna coups sur coups, abatant sa rapière ou son éventail tantôt à droite, tantôt à gauche, tantôt au centre. Son adversaire avait pas mal d’endurance et d’expérience au combat. Mais ses connaissances en matière de combat rapproché face à des armes peu utilisées avaient leurs limites. Les tessen, éventails à lames d’acier, permettaient de parer les attaques, et de facilement contourner les défenses en faisant succéder les formes ouvertes et fermées. Le professeur s’acharna alors, avec toute la maîtrise qu’il avait acquise dans ses armes de prédilections, à abattre les lames par des coups circulaires, droits, ou fendus. Ce qui réussissait à provoquer d’intéressantes ouvertures dans la défense peu habituée de son jeune adversaire.

Violet regarda rapidement l’heure. Leur combat avait déjà bien duré. Ses habits allaient finir par être froissés, et il avait du travail. Il fixa Kohle et lui adressa un demi-sourire. « C’est fini, mon petit. On arrête de jouer. »

Sa main droite tourna brusquement pour dégager momentanément la rapière de la parade de Kohle. Il l’amena vers l’extérieur, puis continua son mouvement en hauteur, l’abaissant d’un coup sec vers l’intérieur. Elle s’enclencha dans le fourreau qui lui était destiné. Violet rabattit aussitôt le fourreau et la rapière vers Kohle, l’échangeant avec le tessen, frappant vers le haut. Son bras gauche fit un mouvement de balayage en arrière, vers le sol, alors qu’il mettait toute sa force dans sa frappe, ce qui eut pour effet de mobiliser un court instant les deux bras de Kohle. Le professeur en profita pour finir son mouvement et fit un geste rapide de son poignet gauche. Les deux bouts d’un stylo s’envolèrent dans les airs, pendant qu’il opposait un coup de pied latéral à la défense de son élève. La force écrasante du renard durcit son appui, et il sauta, dépassant le loup de toute sa hauteur. Le fourreau fut relevé, tandis que Kohle préparait sa défense en hauteur.
Violet frappa alors, emmenant dans sa course les deux bouts de stylo qui rependirent le peu d’encre qui leur restait, chacun poursuivant une course différente. Son fleuret vint entourer le fourreau du jeune loup, et il poursuivit sa chute, retombant derrière l’élève qui ne put parer les trois attaques. Le professeur se retourna instantanément, faisant passer son tessen dans la main qui tenait la rapière, qu’il lâcha juste avant de la rattraper avec sa main gauche, laquelle avait entraîné le fourreau dans sa chute grâce à l’archet. Il asséna un coup circulaire de son tessen, immédiatement suivit d’un coup de pied retourné dirigé vers le ventre de l’étudiant, avant de poursuivre d’un coup latéral en libérant les armes de Kohle, qui s’envolèrent avec le corps de leur porteur de l’autre côté de la salle.

Violet Liehell se redressa et épousseta sa veste de costume : il était bon pour du repassage en rentrant. Il jeta un coup d’œil vers la jauge rouge d’aura de Kohle, qui descendait encore. Il hocha la tête lorsqu’il aperçut son collègue, lequel annonça la fin du duel, puis s’avança vers Kohle, lui présentant une main encore impeccablement gantée.

- Vraiment pas mal, mon cher Kohle. Vous m’avez donné du fil à retordre… et quelques frissons quand à mon pauvre menton. Ce fut un beau duel ; malheureusement, j’ai bien peur que nous n’ayons d’autres choses à faire maintenant.

- Ce fut un honneur de croiser le fer avec un guerrier aussi aguerri que vous. Mais soyez en certain, ce n'est que partie remise. A force de travail et d'expérience, un jour viendra où je serai en mesure de rivaliser avec vous M. Liehell.

- Je n’en doute pas. Vous ferez un très bon combattant. Mais n’oubliez pas que vous combattrez principalement des grimms, pas des personnes.

Ils se redressèrent, Violet adressant un sourire énigmatique à son élève ; puis le professeur salua la foule, lui adressant quelques mots afin de redonner toute l’attention sur son acolyte, qui s’empressa d’analyser le précédent combat. Après un geste bienveillant vers son protégé, Violet tourna les talons, et franchit la sortie, lui donnant rendez-vous au prochain cours.



FIN DU RP





© ASHLING POUR LIBRE GRAPH'




avatar
Violet Cohl Liehell

Messages : 16
Date d'inscription : 06/09/2016
Age : 19

Statut Scroll
Groupe:
Semblance et arme:
Aura:
200/200  (200/200)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Arena

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum