Une inconnue et un café

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Une inconnue et un café

Message par Alice Branfubh le Jeu 24 Mar - 0:06

ft. Topaz Schwartz

ft. Alice Branfubh

Une inconnue et un café

Tout commence par une belle journée ensoleillée à la terrasse de mon café préféré de Vale. Je profite de la chaleur et des rayons solaires frappant ma peau laiteuse. Je sirote un bon lait russe, tellement meilleur qu’un café noir. Quelle agréable sensation de bien être. Pas de mission, une bonne lecture pour se détendre et le soleil pour seul témoin. Rien ne m’a préparée à ce qui allait suivre. Je porte doucement ma tasse à mes lèvres, hume avec délice la délicieuse odeur, et savoure chaque gorgée. Subitement, quand je rouvre les yeux, j’aperçois dans la vitre en face de moi une femme passer. Etonnant que je relève ce point pourtant banale. Nonobstant que, je ne sais pas par quel miracle, par quel coup du sort, je tombe littéralement sous son charme. Il s’agit peut-être de ses cheveux d’un rose guimauve ? Peut-être son air déterminé ? Peut-être les deux en même temps ? Elle me perturbe tellement que j’en lâche ma tasse qui se brise et repend son contenu sur ma jolie robe bleu. Que suis-je donc censée faire ? Surtout que la belle inconnue est en train de disparaitre dans la rue. Je laisse mon instinct me guidé plus que je ne réfléchis vraiment. Je griffonne un rapide mot d’excuse pour le patron, sort de ma poche une compensation pécuniaire pour la tasse et le prix du lait russe et parts à sa recherche. Je marche d’un pas vif, essayant de compenser la distance que mon hésitation à entrainer entre cette jolie fleure et moi. Mais en vérité, pour quelle raison je la suis ? Après tout, rencontrer quelqu’un qui nous plait n’est pas quelque chose de rare et improbable. Mais, un sentiment indescriptible me pousse à le faire. J’ai lus une fois qu’il n’était pas bon de réprimer ce genre d’instinct. Cependant, je suis obliger de sortir de mes songes et force est de constaté qu’elle m’a semé. Je me stoppe net, dépiter. Pourquoi ai-je pris tant de temps en tergiversation ? Cela ne mène parfois à rien. Je m’adosse contre le mur le plus proche et m’apitoie pendant quelques instants sur mon sort. Me rendant compte que cela ne sert à rien de continuer, j’entame quelques pas en direction de Beacon quand une voix m’interpelle. Elle me demande pourquoi je la suis d'une voix assez charmant je dois dire. Je me retourne et aperçois ma « cible » se tenant devant moi. Je reste stupéfait par cette confrontation et en oublie de répondre à la question. Elle me questionne de nouveau après quelques instants.

-Ben euh…euh… Balbutié-je en rougissant.
-Ben en fait je sais pas trop, finis-je par énoncer, encore plus rouge que la seconde précédente.


_________________
Rien n'est comparable à la Folie, elle libère de tant de souffrance.
Elle est la seule arme face à la dure réalité.
Abandonnez-vous à elle et tout ira pour le mieux.
Suivez-nous jusque ce paradis, d'accord?
avatar
Alice Branfubh

Messages : 109
Date d'inscription : 26/02/2016
Age : 22

Statut Scroll
Groupe:
Semblance et arme:
Aura:
200/200  (200/200)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une inconnue et un café

Message par Topaz Schwartz le Jeu 24 Mar - 23:29

A peine la journée commençait et je me sentais déjà fatiguée rien que d’y penser. J’avais pas mal de paperasse en retard et autres rapports à faire. Faut dire que je faisais pas mal de mission, mais comme j’aimais pas faire tout ce qi consistait à rester le nez dans des papiers c’était une autre histoire. Du coup, ça s’accumulait et j’étais donc bonne pour faire ça toute la journée avec ma chance. Mais certains me diront sûrement que je l’ai bien cherché et c’est pas tout à fait faux. Tout ça me prenait tellement la tête qu’au lieu de me lever à l’heure à laquelle mon réveil sonne, je restais plutôt dans mon lit et me rendormit durant une heure. Je me réveillais de nouveau et blasée me levait enfin afin de me rendre à l’académie.

J’avais pris un appartement dans le centre, ayant quelques années d’académie déjà je n’étais plus obligé de vivre dans celle-ci. Puis avec le système des équipes dissocié du moment que je restais à disposition on se fichait pas mal d’où je pouvais bien habiter. Je pris l’initiative de commencer par aller dans un café. J’avais besoin de me réveiller et même avec une douche je n’y arrivais bien donc il me faudrait genre un bon cappuccino bien serré afin de me faire ouvrir un peu mieux les mirettes.

Une fois assise à une table en terrasse quelconque je prenais le temps de regarder un peu mon entourage. On ne dirait pas que Vale est le dernier royaume non envahi vu la joie des gens autour de moi. Des fois ça fait un bien fou d’ailleurs. On évite de penser quelques instants à cette guerre loin d’être finie et on s’évade quelques secondes de cette réalité si grisante. Je repris mon tour d’horizon et vit avec étonnement une jeune femme derrière la vitre du café avec une couleur de cheveux peu habituel pour le coup, même si je pouvais en dire autant à ce niveau là… Elle est très jolie et on dirait presque une poupée. Je me demandais si je pourrais la prendre ne serait-ce que dans mes bras sans la briser. Elle avait l’air si fragile, mais en même temps j’étais bien placer pour savoir que les apparences étaient bien souvent trompeuses alors je souriais imperceptiblement et finit par me lever après avoir bu ma tasse.

Peut-être que si j’avais eu du temps je serais allé voir cette jeune femme rien que pour savoir son nom, mais vu qu’elle ne m’avait même pas captée, je préférais arrêter tout de suite les frais et aller faire ma paperasse avant de perdre définitivement toute motivation à la faire. Je sentis cependant que j’étais suivie et fis quelques détours rapide et sans bavures histoire de perdre mon stalkeur avant de me retrouver nez à nez avec elle. La fille aux cheveux blancs tandis que je la regardais adosser à un mur à côté d’elle.

Que me veux-tu au juste ? Pourquoi me suis tu ?

Quand elle me répond en balbutiant je trouve ça assez mignon sans pour autant le laisser paraître sur mon visage.

Quelle éloquence. Bon on va retourner au café tant qu’à faire, j’ai déjà plus envie de faire ma paperasse donc autant être assise pendant que tu réfléchis à la raison du pourquoi tu suis une parfaite inconnue en pleine rue.

Je la regardais elle avait l'air bien timide comme fille.

Comment t'appelles tu ? Moi c'est Topaz.

Autant être un minimum polie et se présenter, de toute façon je trouvais ça plus intéressant qu'aller faire mes rapports...
avatar
Topaz Schwartz

Messages : 12
Date d'inscription : 26/02/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une inconnue et un café

Message par Alice Branfubh le Ven 25 Mar - 15:21

ft. Topaz Schwartz

ft. Alice Branfubh

Une inconnue et un café

Elle m’invite à boire un café.  Elle m’a même donnée son prénom, Topaz. Un joli prénom. Je la suis sans trop oser la regarder. Nous nous assoyons en terrasse pour profiter du soleil. J’appelle le serveur pour qu’il nous serve.

-Alice. Je m’appelle Alice,  dis-je timidement
-Bonjour, que puis-je pour… Aaaaah, mademoiselle Alice, deux fois dans la même journée quel agréable surprise, s’exclame le serveur avec joie. Ne vous en faites pas pour la tasse, ça arrive plus souvent que l’on ne le croit. Donc que puis-je vous servir à votre amie et vous ?
-Merci, Reginald.  Un lait russe, comme toujours, pour moi et ce qu’il plaira à Topaz. C’est moi qui offre.
-Fort bien, et que désirez-vous ?

Une fois que notre commande est passée, Reginald s’excuse et se retire et part prendre d’autre commande. Je sens Topaz dubitatif vis-à-vis de mon traitement de « faveur ».

-Je les ai sauvées, il y a an, d’une attaque de Grimm. Il était en piteux état suite à cela. Je les ai aidées dans leur reconstruction. Depuis, il pense me devoir une dette, que jamais je ne réclamerais. Mais, pour leur faire honneur, je viens régulièrement me détendre ici. Et puis, ils servent le meilleur lait russe de tout Vale.

Je commence à battre des mains sous la table. Cela trahit fortement ma gêne sur le sujet que je vais lui avouer sous peu. Notre commande arrive en même temps et quand le serveur tourne les talons je lui déclare ce que j'ai sur le cœur.

-Et vois-tu, si je t’ai suivie, c’est parce que… Ne le prends pas mal, hein… Mais, tu me plais beaucoup…, soufflé-je de but en blanc. Ce qui n’est pas vraiment dans mes habitudes. Et d’instinct, je me suis précipiter à ta poursuite, mais je ne m’attendais pas à me retrouver à cette table avec toi…


_________________
Rien n'est comparable à la Folie, elle libère de tant de souffrance.
Elle est la seule arme face à la dure réalité.
Abandonnez-vous à elle et tout ira pour le mieux.
Suivez-nous jusque ce paradis, d'accord?
avatar
Alice Branfubh

Messages : 109
Date d'inscription : 26/02/2016
Age : 22

Statut Scroll
Groupe:
Semblance et arme:
Aura:
200/200  (200/200)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une inconnue et un café

Message par Topaz Schwartz le Ven 25 Mar - 18:41

J’avais trop la flemme finalement. La paperasse attendrait. Cette jolie fille m’avait suivie alors autant que je m’informe sur ses raisons. Après je ne suis pas du genre à partir quand une fille mignonne comme elle me poursuit. J’aime bien savoir ce qu’il en ai au contraire. C’est difficile de savoir ce qu’elle pourrait bien me vouloir d’ailleurs. On ne se connaissait pas alors à moins qu’elle soit gérante d’un magazine de mode où je ne sais quoi dans le genre, je me demandais bien ce qu’elle me voulait. En tout cas j’espérais que ce n’était pas une fille bizarre qui voulait me faire poser nue où je ne sais trop quoi d’encore plus louche…

Tandis qu’un serveur venait à notre rencontre elle se présenta à moi sous le nom d’Alice. Mais je n’eus pas le temps d’en demander plus que le serveur semblant fortement la connaître lui demande ce qu’elle désirait boire. Elle semblait également bien le connaître vu qu’elle lui parlait en employant son prénom. C’était sûrement un évènement antérieur qui les avais fait se rencontrer. En tout cas, une fois qu’Alice eut commander je fis de même.

Un diabolo menthe bien frais.

Puis je retournais mon attention sur la jeune femme impatiente de savoir ce qu’elle allait me dire, lui faisant comprendre que j’attendais une explication sur cet échange familier avec le serveur. Si elle voulait ma confiance il fallait qu’elle la gagne en ne me mentant pas. Après qu’elle ne veuille pas me le dire je peux comprendre, mais inutile de faire genre il ne sait rien passer, car elle ne me reverrait pas de sitôt autrement.

Elle les avait donc sauvés lui et sa famille je suppose d’une attaque de créatures de Grimm. Était-elle donc elle aussi une huntress ? Cela méritait quelques question du coup, mais je la laissais continuer apparemment, elle avait décidé de me dire ce qui la troublait. Je voyais bien qu’il y avait un certain malaise donc autant qu’elle crève l’abcès direct qu’on en finisse. Tourner autour du pot ça n’a jamais été mon truc. Le serveur dépose nos commandes et repars, ce qui déclenche enfin les explications.

Alors là pour le coup j’étais scotché, elle était en train de me dire à moi une inconnue qu’elle en pinçait pour moi juste après m’avoir aperçue ? Au moins elle était cash, une qualité que j’appréciais beaucoup chez les gens. Mais à côté de ça, je trouvais ça stupide, ce n’était pas possible de tomber fou amoureuse d’une personne juste n la voyant. Rien qu’en me parlant elle allait sûrement très vite le regretter.

Tu ne me connais pas comment peux tu tomber amoureuse de moi sans me connaître c’est immature et complètement fou. Tu te rends compte que mon physique n’est qu’une partie de moi ? Les gens ont pour la plupart trop peur de m’approcher dû à ma froideur et ma sécheresse envers eux. Et toi tu es amoureuse de moi ? C’est stupide.

Je soupirais excédée par une fille pareille. Elle était jolie certes, mais je ne la connaissais pas plus qu’elle ne me connaissait et pour le moment, il était clair que c’était mieux de la repousser. Elle allait surement se rendre compte comme les autres que je n’étais en rien intéressante. Surtout que je m’étais dit de ne pas m’attacher alors ce n’était pas prêt d’arriver. Si elle voulait quelque chose de moi faudrait qu’elle s’accroche désespérément, car je n’étais pas prête à créer des liens maintenant, les pertes que j’avais subis étant encore trop fraîche dans mon esprit.
avatar
Topaz Schwartz

Messages : 12
Date d'inscription : 26/02/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une inconnue et un café

Message par Alice Branfubh le Ven 25 Mar - 19:42

ft. Topaz Schwartz

ft. Alice Branfubh

Une inconnue et un café

-Tu ne me connais pas comment peux tu tomber amoureuse de moi sans me connaître c’est immature et complètement fou. Tu te rends compte que mon physique n’est qu’une partie de moi ? Les gens ont pour la plupart trop peur de m’approcher dû à ma froideur et ma sécheresse envers eux. Et toi tu es amoureuse de moi ? C’est stupide, dit-elle en soupirant, excédée.

Je l’ai vexée, géniale, ça commence bien… Je voulais pas débuter cette relation sur une mauvaise note et ben là c’est raté…

-Tu sais, je réponds dépitée, je ne voulais pas dire que j’étais déjà amoureuse. Et le physique ne fait pas tout, je le sais. Mais, il s’agit de la première chose que l’on voit chez une personne. Je pense qu’il est impératif que cela nous plaise avant tout. Je me suis aussi fais la réflexion que sans se connaitre mutuellement, on n’arriverait à rien. Mais, si je ne t’avais poursuivie, que se serait-il passé ? Tu serais partie et nous nous serions probablement jamais recroisées. Nous n’aurions jamais pris le temps de se parler et d’apprendre à se connaitre. Donc, en résumé, j’ai pris le pari de te poursuivre pour apprendre à te connaitre. Et tu sais, une façon de se comporter avec certaines personnes peut cacher bien d’autres choses. Je sais de quoi je parle. Tu as peut-être raison, mon comportement était stupide, mais je ne le regrette pas.

Je saisis ma tasse et la bois doucement. Je regarde la boisson couleur chocolat avec mélancolie. Pourquoi est-ce que j’agis ainsi ? Je veux bien que ces derniers temps j’ai repris contacte avec Carmina et revus Mist, mais quand bien même, je viole allégrement le serment que je m’étais fais à l’époque. Je ne dois pas faire d’exception, alors pourquoi je lui dis tout ça ? Je n’aurais probablement jamais la réponse.  

-Qu'est-ce quel cela coût d'apprendre à nous connaitre. Au mieux, il y aura soit une amitié soit plus qui en ressortira. Au pire, on se détournera l'un de l'autre. Qu'en dis-tu ? Tu es prête à vouloir tenter ce pari ?


_________________
Rien n'est comparable à la Folie, elle libère de tant de souffrance.
Elle est la seule arme face à la dure réalité.
Abandonnez-vous à elle et tout ira pour le mieux.
Suivez-nous jusque ce paradis, d'accord?
avatar
Alice Branfubh

Messages : 109
Date d'inscription : 26/02/2016
Age : 22

Statut Scroll
Groupe:
Semblance et arme:
Aura:
200/200  (200/200)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une inconnue et un café

Message par Topaz Schwartz le Jeu 31 Mar - 20:04

Cette fille était vraiment naïve au premier abord. Comment on peut tomber amoureuse de quelqu’un en un regard sans savoir qui est cette personne franchement ? Je pourrais être une tueuse psychopathe, ou une terroriste ce serait pareil ! J’étais assez choquée donc par sa franchise, même si d’un autre côté j’étais assez flattée de savoir que j’avais pu plaire autant en un seul regard.

Elle finit par prendre la parole assez gênée apparemment. Faut dire que j’avais été pas mal directe aussi et du coup, elle exprimait sa façon de penser à son tour. Elle n’était pas amoureuse, mais je lui avais tapé dans l’œil. Et elle avait préféré me poursuivre plutôt que de louper cette chance et de ne peut-être plus jamais me revoir. En tout cas son argumentaire était assez bien construit et je devais avouer qu’elle était assez logique dans sa manière de voir les choses. Cette fille savait au moins ce qu’elle voulait c’était certains. Elle ne regrettait pas son choix et avait même surpassée sa timidité pour venir me voir et moi je n’étais pas vraiment cool avec elle. Je devais m’excuser, même si j’étais fière et que ça m’écorcherait la bouche d’admettre ma défaite, mais elle avait plutôt raison et à sa place j’aurais certainement fait pareil.

Je comprends mieux, désolé de ma réplique pas vraiment agréable. Mais ça te donne un aperçu de moi. Je ne suis pas vraiment quelqu’un de fréquentable, tu vas vite t’en rendre compte crois moi et tu prendras tes jambes à ton cou. De plus je ne souhaite pas d’attaches.

Je bus une gorgée de ma limonade histoire qu’elle ne s’évapore pas avec le soleil de plomb qu’il y avait aujourd’hui.

Je ne vois clairement pas pourquoi tu veux essayer de me connaître, je n’ai rien à t’apporter, t’es une jolie fille tu pourrais trouver bien mieux que moi. Je ne suis que l’ombre de moi-même depuis quelques années maintenant. J’envoi bouler des gens pour un rien et je préfère rester seule. Il vaudrait peut-être mieux que tu restes loin de moi dans ton intérêt. Tous ceux qui restent proches de moi finissent par disparaître, c’est un simple conseil. Après tu en fais ce que tu en veux, mais je te préviens, je ne suis pas du genre à me laisser apprivoiser. Va te falloir du boulot rien que pour avoir ma confiance.

Mon message signifiait clairement que je me fichais pour le moment de sa décision. Elle faisait comme elle voulait et ne viendrait pas pleurer après si la fin ne lui convenait pas voilà tout.
avatar
Topaz Schwartz

Messages : 12
Date d'inscription : 26/02/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une inconnue et un café

Message par Alice Branfubh le Ven 1 Avr - 9:38

ft. Topaz Schwartz

ft. Alice Branfubh

Une inconnue et un café

Encore une fois elle est directe. Au moins, je parais jolie pour elle. C’est déjà un bon point.

-Et n’as-tu jamais pensé l’inverse. N’as-tu jamais imaginé que c’était les autres qui pouvaient t’apporter quelque chose ? Moi je veux être la personne qui t’aidera à t’en sortir. Nous sommes toutes les deux dans la même situation. Nous ne somme plus qu’une ombre face à notre gloire passée. Je n’ai pas peur de disparaitre. Et je ne vois pas pourquoi je disparaitrais, si un danger se mettra en travers de ma route, je l’affronterais la tête haute et l’esprit alerte. On ne peut pas se permettre de reste dans notre état indéfiniment. J’ai déjà évolué ces derniers temps sans m’en rendre compte. J’ai laissée des gens que je ne pensais jamais revoir revenir dans ma vie. Alors pourquoi tu ne pourrais pas, toi aussi, progresser à mon contacte. Tu ne te laisse pas apprivoiser facilement. Tant mieux, j’aime les défis et je suis déterminée. Mais, si un jour tu apprends à me faire confiance, je te le promets, tu ne le regretteras pas.

Cela ne sert à rien de faire dans les palabres. Je préférais jouer cartes sur table immédiatement. La lutte sera acharné entre elle et moi, mais je sais qu’un jour j’ai bonne espoir de la gagner. Je veux vraiment t’aider et te connaitre.  


_________________
Rien n'est comparable à la Folie, elle libère de tant de souffrance.
Elle est la seule arme face à la dure réalité.
Abandonnez-vous à elle et tout ira pour le mieux.
Suivez-nous jusque ce paradis, d'accord?
avatar
Alice Branfubh

Messages : 109
Date d'inscription : 26/02/2016
Age : 22

Statut Scroll
Groupe:
Semblance et arme:
Aura:
200/200  (200/200)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une inconnue et un café

Message par Topaz Schwartz le Ven 1 Avr - 21:38

Elle voulait être cash alors je l’étais aussi après tout je ne voyais pas l’intérêt de tourner autour du pot pendant des heures. Autant lui dire directement que si elle voulait m’apprivoiser elle allait devoir s’accrocher car c’était le cas. Depuis la mort de mes parents je me suis renfermé sur moi-même elle a donc de la chance que je me sois arrêtée pour elle. Faut dire aussi qu’elle était bien mon genre alors ça m’avait rendu curieuse normal, mais je ne devais pas m’attacher pour autant donc maintenant que je savais ce qu’elle voulait je pouvais très bien m’en aller. Enfin, là encore ma curiosité me poussait à rester surtout avec son discours suivant toujours aussi logique. C’était limite énervant cette façon d’appréhender les choses qui était le même fonctionnement que moi au final, enfin moi quand j’étais encore dotée de parents…

Qui te dit que j’ai besoin de ton aide ? Je n’ai pas forcément envie d’être sauvée. Si j’avais eu envie d’une princesse charmante sur son cheval blanc je n’aurais pas attendue qu’elle vienne à moi je serais allé la chercher alors désolé, mais je ne suis pas intéressée. Je vois pas ce que tu pourrais m’apporter concrètement.

J’étais dure certes, mais j’avais prévenue que je ne serais pas du genre à faire comme si on était copine. Elle est encore une inconnue pour moi et je me fiche bien de savoir ce qu’elle a vécue, on a tous une histoire si je passe mon temps à écouter celle des autres je vais mourir avant d’avoir sauvé la moindre personne de la mort.

Je ne veux pas d’attaches, c’est bien trop douloureux. Et de toute façon je ne veux pas changer.

Je la regardais dans les yeux. Elle avait quand même un sacré culot, malgré son air timide. Elle avait la prétention de me faire changer. Ben j’aimerais bien voir ça tient. Elle allait le faire comment ? A coup de baguette magique ? Franchement je n’y croyais pas à tout ça. Je n’avais pas besoin de plus de souffrance, qu’elle passe son chemin et me laisse tranquille. Je finis ma limonade avant de reprendre la parole.

Dis moi comment penses tu pouvoir me faire changer exactement ? T’as un remède miracle ?
avatar
Topaz Schwartz

Messages : 12
Date d'inscription : 26/02/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une inconnue et un café

Message par Alice Branfubh le Sam 2 Avr - 8:52

ft. Topaz Schwartz

ft. Alice Branfubh

Une inconnue et un café

-Si le remède miracle existait, cela aurait fait un moment que je me le serais déjà administré. Écoute, tu es réticente et je le comprends bien. Je l’étais aussi avant de commencer à changer.  Certes, un point d’attache est douloureux quand nous les perdons, c’est vrai. Mais, en avoir, cela à ces bons côtés. La joie de rire avec eux. Le plaisir d’une complicité simple. La peine de les voir tristes et les rassurer quand cela est nécessaire. Se faire rassure à son tour. Tous ces plaisirs simples de la vie, je veux les apprécier avec justesse, mais j’ai encore bien du mal à braver mon interdit. Déjà aujourd’hui, j’ai commis une grosse entorse. Je peux aisément dire qu’on a traversé les mêmes épreuves. On a perdu chacun des gens auxquels on tenait énormément. Par trois fois j’ai perdu les miens, dont une fois par ma faute, avoué-je honteuse. J’ai vu mes parents et ma sœur se faire assassiner par les Dark Hunter sous mes yeux, j’avais 7 ans. J’en suis devenue folle, littéralement. J’ai passé les six années qui suivirent dans un asile. Quand je suis sortie de là, j’ai été admis à Beacon. J’ai coulé des années heureuses en compagnie de gens géniaux. Mais, il y a maintenant 3 ans, j’ai succombé une fois de plus à ma folie suite à la rencontre avec une Dark Hunter. Dans cet accès de démence, j’en ai apparemment tué mes coéquipières. Deux ans plus tard, c’est ma meilleure amie qui a disparu. Je sais que cela ne dépeint pas un tableau fabuleux de ma vie et surtout de moi… Mais, j’essaye d’aller de l’avant et de me faire plus confiance… Désolé si je ne te donne pas envie de t’attacher ou ne serait-ce que l’envie d’essayer une amitié, mais, voilà, j’ai voulu aller vers toi.

Je commence à regarder mes pieds cherchant un peu d’espoir dans la situation.


_________________
Rien n'est comparable à la Folie, elle libère de tant de souffrance.
Elle est la seule arme face à la dure réalité.
Abandonnez-vous à elle et tout ira pour le mieux.
Suivez-nous jusque ce paradis, d'accord?
avatar
Alice Branfubh

Messages : 109
Date d'inscription : 26/02/2016
Age : 22

Statut Scroll
Groupe:
Semblance et arme:
Aura:
200/200  (200/200)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une inconnue et un café

Message par Topaz Schwartz le Sam 2 Avr - 20:34

Je la regardais me parler une nouvelle fois. Pour le moment qu’elle trouve réponse à tout m’irritait plus qu’autre chose. Plus elle parlait et plus je me rendais compte à quel point la vie n’avait pas été tendre avec elle. Je comprenais même les accès de folie vu ce qu’elle avait vécu. C’était assez traumatisant entre tout. Je me demandais encore pourquoi elle était là à me parler plutôt que chez elle en train de déprimer. Je ne sais même pas si j’aurais encore goût à la vie après tout ça franchement. Quand la vie est tellement dans le bon sens des autres, mais pas dans le tien ça émet certaines questions quand même. Est-ce que ça en vaut la peine ? Et d’autres trucs dans le genre. Pourtant elle était là et me racontait même tout ça alors que ce n’était pas forcément très glorieux comme passé. Cela pouvait même me rendre encore plus réticente, mais elle était honnête et c’était la première fois que je rencontrais quelqu’un d’aussi franc.

C’était troublant, mais ça ne changeait en rien mon avis sur la question.

En effet, on ne peut pas dire que tu me donnes envie de me lier à toi et tu ne me connais pas. Certes, tu es franche, c’est un bon point pour toi, mais me raconter ton histoire ne me fera aucunement changer d’avis. Tu es mignonne, alors si tu veux t’envoyer en l’air je suis là, mais ça ne sera jamais rien de plus entre nous qu’une histoire sans lendemain. Je ne veux rien essayer, je suis bien comme je suis c’est bien plus simple comme méthode de vie.

Je commençais à faire reculer ma chaise, vu qu’elle payait je ne voyais pas pourquoi je restais plus longtemps à présent. Je ne voulais pas d’attaches alors je n’allais pas commencer à m’en faire. Mon masque de froideur toujours d’actualité je commençais donc à tourner les talons bien décidé à reprendre ma route pour faire tout de même un bout de ma paperasse. Ce serait sans grandes convictions mais je préférais ça à des long discours philosophiques sur la vie.
avatar
Topaz Schwartz

Messages : 12
Date d'inscription : 26/02/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une inconnue et un café

Message par Alice Branfubh le Lun 4 Avr - 12:17

ft. Topaz Schwartz

ft. Alice Branfubh

Une inconnue et un café
Elle commence à faire reculer sa chaise. Génial, je l’ai fais fuir… Au moins, j’aurais essayé quelque chose. Je peux être fier de moi, j’ai été de moi-même vers quelqu’un d’autre. C’est avec tristesse que je la regarde se relever et tourner les talons. Je me lève rapidement moi aussi et lui saisit le poignet.

-Attends… Je suis désolée de t’avoir fais perdre ton temps. Un plan d’un soir n’est pas ce que je recherche, mais tu es actuellement enclin qu’à me donner cela. Je ne te retiens pas plus, mais au moins prends ceci s’il te plait, dis-je en lui tendant un petit bout de carton. Il s’agit de mes coordonnées au cas où tu changerais d’avis. Je serais aussi très souvent ici ses prochaines semaines, alors si jamais tu me cherches, tu sais où me trouver. J’espère que ce n’est qu’un au revoir et pas un adieu. Excuse-moi encore une fois.

Je lâche son poignet, lui tourne le dos et me dirige vers les toilettes de l’établissement. A quoi est-ce que je m’attendais en vrai ? A ce qu’elle dise oui directement ? Tu te fais des films ma pauvre fille. Je vérifie qu’il y n’est personne dans la pièce et puis je déprime quelques minutes, les larmes ne coulent pas, mais mon ressentit est tout comme.  Ce qu’il me reste à faire vis-à-vis d’elle, c’est d’être patiente. Peut-être essayer de trouver où elle habite, mais surtout ne pas trop espérer. Ce que bien sûr, ces derniers temps j’ai du mal à faire.  Je me refile une claque ou deux pour essayer de me ressaisir. Je quitte ma tanière, paye ma commande à Réginald, finis mon lait russe d’une traite et sorts du magasin. Je regarde à droite et à gauche avec peine et décide d’aller vers la droite. Je reste quand même assez dépitée et marche en regardant mes pieds.


_________________
Rien n'est comparable à la Folie, elle libère de tant de souffrance.
Elle est la seule arme face à la dure réalité.
Abandonnez-vous à elle et tout ira pour le mieux.
Suivez-nous jusque ce paradis, d'accord?
avatar
Alice Branfubh

Messages : 109
Date d'inscription : 26/02/2016
Age : 22

Statut Scroll
Groupe:
Semblance et arme:
Aura:
200/200  (200/200)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une inconnue et un café

Message par Topaz Schwartz le Lun 4 Avr - 21:42

Je ne comprenais vraiment pas ce que cette fille essayait de faire. Pourquoi s’intéressait-elle à moi alors que j’étais si réfractaire ? Je ne comprenais pas cette insistance à mon égard. Elle ne me connaissait pas qui plus est, elle ne pouvait pas savoir mes sentiments où croire qu’elle savait quoique ce soit sur ma vie. Elle avait peut-être vécu des choses similaires et même des choses pires ça ne voulait pas dire qu’elle pouvait savoir ce que je ressentais. Après tout, on a tous une manière différente d’appréhender les choses que ce soit dans la joie ou dans la peine. Et moi dans la peine je me refermer comme une huître et ça me va très bien. Je ne vois pas pourquoi on m’emmerde à m’en sortir. Surtout que je suis plus efficace en solo, vu que je n’arrive pas à m’adapter à mes partenaires. Cela fait de moi une grosse asociale, mais je m’en fiche royal, ce n’est pas la première fois que je suis isolé du reste du monde. Je regardais le bout de carton qu’elle me tendait avant de soupirer et de le prendre.

Je n’en aurais sûrement pas besoin, mais on ne sait jamais. Peut-être qu’on se reverra j’en sais rien je vis au jour le jour. Peut-être que je deviendrais un peu plus sympa si on se recroise, ce qui pourrait être un signe que nous sommes liées, même si je n’y crois pas trop. Allez bon vent !

Et je partis comme ça sans dire plus de choses, parce que je n’étais pas du genre à épiloguer. On se rencontrerait une fois de plus ou non et bien cela serait du au destin et rien de plus. E attendant, j’avais du boulot qui m’attendais. Enfin j’avais parcourus plusieurs mètres quand je finis par faire demi-tour pour voir comment elle allait parce que j’avais quand même été dure avec elle et elle ne méritait pas ça.

Elle était assez gentille pour s’intéresser à moi, alors je me devais de m’excuser pour mon manque de tact. J’étais tellement prise dans mes pensées que je bousculais quelqu’un dont je tirais cependant le poignet afin de lui éviter de tomber. Pour ça sûrement que je me trouvais de nouveau nez à nez avec Alice.

Je rougis subrepticement avant de reprendre un masque impassible.

Avant de partir je tenais à m’excuser d’avoir été aussi sèche avec toi, tu n’as rien fait de mal après tout. Voilà maintenant c’est bon je m’en vais.
avatar
Topaz Schwartz

Messages : 12
Date d'inscription : 26/02/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une inconnue et un café

Message par Alice Branfubh le Mar 5 Avr - 18:12

ft. Topaz Schwartz

ft. Alice Branfubh

Une inconnue et un café
Je fais à peine quelques pas que je me fais bousculer par quelqu’un. Quelle n’est pas ma surprise quand je me fais rattraper par Topaz. Elle venait s’excuser pour ses paroles un peu sèches. J’en suis un peu décontenancée. Elle, qui de prime abord, ne voulait rien laisser transparaitre, voilà qu’elle fait preuve de gentillesse à mon égard. Cela me touche quand beaucoup quand même.

-Ce n’est rien, voyons, je comprends. Tu es comme tu es. Cependant, c’est gentil que tu veilles t’assurer de comment j’allais. Mais, je me demandais, tu es si pressé que cela ou tu à une heure à m’accorder. On pourrait faire un peu de shopping, aller au cinéma. On peut même aller se faire un duel dans une plaine non loin d’ici. Enfin, on fait ce que tu veux. Sauf si tu préfères effectivement partir.

Je dis tout cela avec un grand sourire, espérant secrètement qu’elle accepte de faire quelque chose en ma compagnie. Mais, je comprends si elle souhaite ne plus avoir affaire à moi avant un petit moment. Après tout, je ne suis qu’une inconnue qui l’a abordé et dérangé. Rien de plus naturel que de vouloir la paix. Je ne sais même pas ce que j’aurais fait si c’était moi dans la situation inverse. Peut-être que me connaissant, j’aurais été trop gentille pour dire non.

_________________
Rien n'est comparable à la Folie, elle libère de tant de souffrance.
Elle est la seule arme face à la dure réalité.
Abandonnez-vous à elle et tout ira pour le mieux.
Suivez-nous jusque ce paradis, d'accord?
avatar
Alice Branfubh

Messages : 109
Date d'inscription : 26/02/2016
Age : 22

Statut Scroll
Groupe:
Semblance et arme:
Aura:
200/200  (200/200)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une inconnue et un café

Message par Topaz Schwartz le Mar 12 Avr - 18:10

Que m’avait-il pris au juste ? Depuis quand je m’inquiète de ce que mon comportement peut faire aux autres ? Bon en même temps, cette fille là avait l’air tellement fragile que ça m’avait sur le coup fait hésiter. J’avais peur de me retourner et de la trouver en train de chialer dans les toilettes…Heureusement ce ne fut pas le cas, mais bon elle n’avait pas l’air en grande forme quand même. Étais-ce de ma faute si elle ne souriait plus ? Pourtant elle était bien plus jolie quand elle souriait. Elle avait eu de la chance que ce soit moi qui la bouscule au moins elle pouvait être sûre qu’elle serait rattrapée in extremis.

Maintenant que je voyais qu’elle n’allait pas trop mal j’étais tentée de partir avant de finir par me faire une fois de plus entraînée dans je ne sais quoi. J’avais trop de mal à dire non surtout s’il s’agissait d’une si jolie fille même si l’activité ne m’enchantait pas la plupart du temps…Je commençais à avoir un mouvement de recul au fur et à mesure qu’elle me proposait des activités quand elle attisa ma curiosité. Je me demandais bien ce qu’elle pouvait avoir comme pouvoir.

J’avais compris lors de notre échange assez bref qu’elle était huntress tout comme moi donc elle avait sûrement une semblance en plus d’une arme fait main. Elle venait d’attiser ma curiosité. C’était bien l’une des seules choses avec laquelle elle aurait pu m’avoir pour le coup.

Je croisais les bras et fini par soupirer avant de rendre les armes. Je voulais trop savoir quel pouvait bien être son style de combat.

Un duel amicale me va, mais c’est la seule chose pour laquelle je resterais je te préviens, j’aime pas le shopping et je vais pas aller m’enfermer avec un si beau soleil.
avatar
Topaz Schwartz

Messages : 12
Date d'inscription : 26/02/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une inconnue et un café

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum